L'égo, le terroriste de l'âme

L'égo, manipulateur rusé, nous gouverne par la division, l'insécurité et la peur, comme les terroristes. En mettant le monde dans des cases bien distinctes les unes des autres il divise les hommes dans leur intérieur et donc aussi entre eux. Comment arriver à plus d'unité à l'intérieur de nous-mêmes pour faire fondre ces peurs qui nous pourrissent la vie.

 

l'égo manipulateur

La nourriture de l'égo

L'insécurité


Notre manque de confiance en nous est du pain bénit pour notre égo qui va l'alimenter par des comparaisons et des jugements qui nous ratatinent de plus en plus pour lui céder  la place.

  • On dit souvent de quelqu'un qu'il a une forte personnalité. Cette forte personnalité cache une personne en grande insécurité qui s'est effacée pour se construire un égo énorme à force de jugements et de comparaisons pour donner le change aux autres et à soi-même. 
  • Mais le contraire est tout aussi vrai. Etre une petite souris grise reflète la même insécurité, nourrie de dépréciations qui sont alimentées par des comparaisons avec les autres et des jugements de sa propre "nullité".

Comment dépasser notre insécurité

  • Sortons du jugement et de la comparaison pour passer à la constatation et au ressenti. Au lieu de dire "Aline est plus belle que Laura" transformons la phrase en "Aline est une blonde souriante, Laura est une brune sportive" qui est un constat, ou en "Je suis plus sensible au charme d'Aline" qui est un ressenti personnel.
  • Soyons à la chasse du jugement et de la comparaison en essayant à chaque fois de comprendre ce que l'autre nous renvoie de nous-mêmes qui nous pousse à juger et comparer. 

L'envie et la jalousie


  • Comme nos fondations sont branlantes nous sommes envieux du bonheur des autres et de leur réussite. Pourquoi eux et pas moi, qu'est-ce qu'ils ont de mieux ?
  • Nous sommes jaloux de la personne aimée car nous avons besoin d'elle pour qu'elle nous renvoie une belle image de nous-mêmes. Cela nous permet de compenser notre propre manque de confiance. Si elle se détourne de nous ou s'intéresse à une autre personne c'est intolérable, car notre image rafistolée de nous-mêmes se brise en mille morceaux.

Comment dépasser l'envie et la jalousie

  • Si ce n'est pas déjà fait prenons conscience de notre envie et de notre jalousie.
  • Explorons ce besoin de reconnaissance qui se cache derrière ces sentiments, ce besoin de montrer aux autres que nous sommes quelqu'un de bien et que nous sommes dignes d'être aimé. 
  • Apprenons à accepter la différence entre chacun de nous, d'accueillir l'être unique au monde qu'est tout être humain, nous y compris pour apprendre à nous aimer.
  • Etudions vers quelles conclusions fausses ces sentiments nous mènent pour détruire l'image de nous-mêmes et l'image des autres.

La honte


  • La honte de nos sentiments inavoués et de nos mauvaises pensées est un terreau extrêmement fertile pour l'éclosion et le développement de l'égo. Quand nous sommes envieux nous pouvons nous délecter du malheur de la personne enviée, qui peut être ami ou amoureux. C'est difficile d'accepter et donc de gérer ces sentiments contradictoires.
  • La honte de traumatismes subis dont nous ne sommes pas responsable. Comment se regarder en face sans se sentir sali et diminué.

Comme nous ne nous autorisons pas à accepter ces émotions pour mettre des mots dessus ils stagnent dans un cachot putride que nous essayons d'oublier. Mais relégué dans les oubliettes le cachot pestifère de plus belle.

Comment dépasser la honte de nos sentiments inavoués

  • Laissons venir à nous ces sentiments de honte.
  • Acceptons qu'ils soient là, qu'ils viennent de nous et surtout ne nous jugeons pas, car alors nous refermons la porte.
  • Adoptons la démarche neutre d'un scientifique qui étudie sous son microscope bien éclairé les différents éléments pour mieux les comprendre. Si nous ne comprenons pas le pourquoi de ces sentiments, nous ne pourrons pas mettre en place des actions pour les dépasser.

La peur


La peur de se retrouver sans rien, tout nu, sans notre égo. Nous n'existons plus s'il disparaît, nous serons des moins que rien. C'est intolérable. Plus il y a de voix qui se font entendre dans notre tête pour nous diriger et diviser, plus notre égo sera fort. Il les nourrit et se repaît de notre schizophrénie comme un tyran. Un tyran est d'autant plus fort qu'il a de nombreux sujets à tyranniser.

Comment dépasser la peur

  • Eliminons une à une toutes ces voix qui peuplent notre boîte crânienne et qui sèment la cacophonie et le trouble. Dès que nous en identifions une, nous lui signalons la sortie et si elle revient nous la reconduisons sans relâche.
  • Apprenons à identifier notre propre voix.
  • Faisons confiance à notre intuition et arrêtons de lui barrer l'accès à notre conscience avec des mots comme "ridicule, tu rêves, impossible".

Passons d'une schizophrénie angoissante à un dialogue avec nous-mêmes pour  accueillir et étudier ce qui se présente de façon neutre pour ne plus nourrir notre égo avec nos propres divisions, nées des jugements et des comparaisons.

 

Je propose des méditations actives et ateliers créatifs pour vous aider à tourner votre regard vers l'intérieur en douceur. Appelez-moi au 06 25 41 10 79 pour prendre rendez-vous.

Écrire commentaire

Commentaires: 0