Qui suis-je ?

 C'est une question que beaucoup d'entres nous ne se posent même pas. Et si nous y sommes confrontés nous la trouvons un peu stupide. Evidemment que nous savons qui nous sommes. Mais souvent nous confondons deux choses bien distinctes : ce qui nous définit et notre être profond. Comment y voir plus clair pour pouvoir donner des éléments de réponse à cette question.

 


Ce qui nous définit

Notre identité visible


Ce sont tous les éléments qui créent de nous une image, qui nous forgent une identité visible par les autres : nos origines, notre lieu de naissance, notre âge, notre sexe, notre physique, notre famille, notre statut dans la famille, notre nom, notre travail, nos loisirs, nos échecs et nos réussites… ainsi que l'opinion, toujours subjective, qu'ont les autres sur nous. 

Notre prison


Nous nous identifions à ces éléments qui restent extérieurs à nous-mêmes et nous en devenons les esclaves car nous cherchons la reconnaissance de qui nous sommes des autres, du regard extérieur. Nous nous laissons emprisonner dans notre identité visible par les injonctions et les normes sociales et familiales dans un carcan de bienséance, de révolte, de misère ou de succès.

 

Passer du paraître à l'être

Savoir ce que nous ne sommes pas


Bien sur que nous avons nos origines, notre histoire familiale et personnelle qui nous ont forgés et nous n'allons pas les renier. Mais bien souvent cela c'est passé malgré nous et ce n'est que notre personnalité, qui se gave de l'identité visible, qui s'est consolidée au dépit de notre être profond. Le premier cap à franchir est de réaliser ce que nous ne sommes pas : l'identité visible.

Qui-suis-je ?


Une fois dépouillé de notre identité visible que nous reste-t-il : un grand vide. Nous nous rendons compte que nous ne nous connaissons pas en dehors de notre identification avec notre travail, notre statut marital et tous ces éléments qui ont servi à créer cette poupée animée que nous sommes. Tout reste à découvrir.

 

L'approche de ce que nous sommes

Par le silence intérieur


Ce n'est que par une introspection dans le silence intérieur que nous allons pouvoir approcher ce qui nous anime de l'intérieur. En apprenant à écouter notre petite voix intérieure nous allons découvrir qu'il y a quelque chose qui nous remplit, qui donne vie à ce que nous sommes et qui nous permet de déterrer nos passions pour les vivre et ainsi nous réaliser. Passons d'un monde superficiel à notre monde intérieur pour être présent à nous-mêmes et aux autres, sans étiquettes d'identification collées sur notre front.

 

La question sans fin "Qui suis-je ?" nous incite à nous détacher du regard extérieur qui nous fait mourrir, pour accueillir notre regard intérieur qui nous éveille à la vie.

 

Je vous accompagne avec des méditations actives et des ateliers créatifs sur ce chemin de découverte personnel.

Écrire commentaire

Commentaires: 0