Etes-vous présent ?

Nous passons notre vie à côté de nous-mêmes et la plupart d'entre nous ne sont pas conscients de ce rendez-vous manqué perpétuel. Pourtant c'est cette rencontre qui va changer notre vie durablement. Pourquoi sommes-nous à côté de nos pompes et comment faire pour y glisser un premier doigt de pied.

 

Notre vide intérieur

C'est l'ennui qui nous guette


A l'intérieur de nous-mêmes c'est le grand vide. Il n'y a rien et ce rien nous angoisse. Qu'est-ce que nous allons faire avec nous-mêmes, avec rien ? Quelle horreur de nous confronter à rien du matin au soir et même la nuit ce rien nous poursuit.

Une déchetterie


Du coup nous remplissons ce vide avec une tonne de déchets pour combler cette sensation d'ennui et pour nous occuper : la course vers la réussite, les maladies, les conflits, les relations amicales et amoureuses, le sexe, les drogues, le sport, les loisirs, la nourriture, … Tout est mieux que ce vide.

Un gouffre sans fond


Malheureusement c'est un gouffre sans fond. C'est un monstre goulu au nom de Ego qui grossit à vue d'œil et que nous n'arrivons jamais à rassasier. Plus il y en a, plus il en demande avec son cortège de mal-être qui le suit comme une ombre.

C'est tellement encombré dans notre l'intérieur par sa présence et tous ces déchets avec lesquels nous le nourrissons, qu'il n'y a plus de place pour notre présence.

 

Faire le ménage

Pour faire de la place


Pour cela nous pouvons alléger notre calendrier de ministre pour nous garder du temps rien que pour nous, un temps qui nous donne l'occasion de nous explorer en dessous de cet amas de déchets et déblayer un espace, même minuscule, pour planter la première graine de notre présence.

En nous centrant par la respiration


Sans respiration pas de vie. Tout le monde respire, souvent de façon automatique sans s'en rendre compte, sauf après un effort physique ou des perturbations liées à des maladies et des angoisses. Réapproprions-nous notre respiration pour nous centrer en l'observant dans un premier temps et en faisant des respirations ventrales dans un second temps. Sentir l'air frais qui passe par nos narines à l'inspire, sentir notre ventre qui se gonfle et se dégonfle au rythme de nos respirations va nous permettre de nous installer dans notre centre pour commencer à remplir notre vide intérieur, d'arroser notre graine de présence avec cette belle respiration profonde. Elle est tel un vent qui balaie tout sur son passage pour faire de la place pour notre rencontre avec nous-mêmes.

 

Devenir le témoin de nous-mêmes

Pour devenir conscient de nous-mêmes


Observons-nous dans la vie de tous les jours, à tout moment, sans jugement, dans les moments d'ennui, de joie et d'allégresse, de peur, de haine, de jalousie, de bonheur, … En étant un témoin de ce que nous faisons, marcher dans la rue, préparer le repas, boire un verre d'eau, nous devenons présent à nous-mêmes.

 

Etre présent à nous-mêmes, c'est aller à notre propre rencontre pour remplir notre vide intérieur par notre présence.

 

Je vous propose des méditations actives et des ateliers créatifs pour vous accompagner ver lus de présence.

Écrire commentaire

Commentaires: 0