Le cycle des répétitions

La vie est une véritable école : nous répétons toujours les mêmes schémas, jusqu'au jour où nous avons enfin compris et que nous pouvons passer à autre chose. Comment faire pour redoubler le moins possible ?

 

Constater les schémas répétitifs 

Sans tomber dans le fatalisme


Réaliser que dans certaines situations nous nous retrouvons toujours au même point conflictuel, insatisfaisant et inconfortable est le premier grand pas. Cela concerne aussi bien les relations de couples, les relations avec la famille et les amis et les relations de travail. Et surtout, repérons bien le schéma du fataliste, qui est convaincu que de toute façon il ne pourra rien y changer : c'est faux !


Se remettre en question

De façon neutre et objective


Ce n'est pas facile de se remettre en question quand cela concerne les relations avec les autres. Nous avons tendance à être assez aveugle à notre propre égard et de penser que c'est à cause de l'autre qu'il y a des tensions et des problèmes. A nous d'apprendre d'être objectif, de mettre en place un observateur neutre, qui nous montre les faits, sans jugement et sans implication personnelle.

 

Changer soi-même

Ne pas demander à l'autre de changer


Ce n'est pas à l'autre de changer, l'attente risque d'être très longue, mais à nous. En changeant nous-mêmes, nous changeons notre attitude et notre regard vis à vis de l'autre, ce qui va amener un changement dans notre relation.

 

Pardonner

Pardonner à l'autre


Les rancunes et les ressentiments sont des poids lourds que nous trainons derrière nous et qui nous empêchent d'avancer. Pardonner à l'autre nous allège d'un poids énorme ce qui nous permet de passer à autre chose.

Demander pardon à l'autre


Demander pardon à l'autre de nous avoir servi de bonne excuse pour ne pas avancer dans notre vie, sincèrement avec notre cœur, nous permet de continuer le processus du pardon. Attention, cela n'enlève en rien la responsabilité de l'autre devant ses actes. Cela demande beaucoup d'humilité, car il est plus facile de pardonner que de demander pardon.


Se pardonner


Pour clôturer le processus du pardon nous nous pardonnons. Nous pardonner d'avoir mis tant d'années à comprendre et de nous être laissé enchainé par nos rancunes et ressentiments, c'est reconnaitre que nous sommes responsables de nos réactions devant les événements que la vie nous présente.  

 

En reprenant notre responsabilité, nous devenons conscient que nous sommes les créateurs de notre vie et nous sortons du cycle des répétitions.

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0