· 

Etes-vous sous l'emprise d'un autre ?

Etre sous l'emprise de quelqu'un, dans les relations amicales, familiales ou amoureuses, à divers degrés, passe souvent inaperçu pour la personne concernée et son entourage. C'est une relation de pouvoir, qui prend naissance dans notre ignorance de nous-mêmes, et qui joue habilement avec des sentiments d'amour, de peur, d'insécurité, de gratitude, de culpabilité et de sens du devoir. Qu'est-ce que c'est et comment s'en sortir ?

 

être sous l'emprise de quelqu'un

Une prise de pouvoir

Par manque de confiance en nous


Nous autorisons cette prise de pouvoir de l'autre, car dans notre insécurité et notre peu de confiance en nous-mêmes, nous ne nous sentons pas capables de décider pour nous-mêmes. Nous déléguons donc notre pouvoir de décision à l'autre. Dans nos yeux, c'est quelqu'un de bien, qui nous aime et surtout, c'est quelqu'un qui sait. Nous pouvons donc lui faire confiance.

 

Par gratitude


L'autre nous a aidés quand nous étions perdus. Nous avons donc une dette énorme vis à vis de lui, une dette que nous ne pourrons jamais lui rembourser. Cette dette nous lie à lui, et cette dette il nous la rappelle !

 

Par culpabilité


Si nous ne faisons pas ce que l'autre nous demande de faire, nous sommes envahis par un sentiment de culpabilité. Nous lui devons bien ça, après tout ce qu'il a fait pour nous, pour notre bien. La gratitude sincère initiale est le terreau sur lequel se nourrit cette culpabilité, encore plus si l'autre l'entretient. La gratitude se mue en sens du devoir.

 

Par peur


L'autre a un jeu facile d'attiser nos peurs qui sont déjà présentes, en tant que braises, pour les transformer en gigantesque incendie qui dévaste tout : le peu de confiance en nous-mêmes et dans notre propre jugement, notre envie de liberté, notre amour pour nous-mêmes. Nous nous sentons minables et incapables. Il n'a qu'à nous prédire tous les malheurs possibles, pour que nous laissons tomber toute initiative d'actions personnelles, pour nous conformer à ses souhaits et vœux. C'est pour notre bien. Il sait, nous ne savons pas, c'est donc à lui de décider. Le preneur d'otages en est profondément convaincu, et c'est ce qui le rend profondément convaincant.

 

 

Une prise d'otage

Par l'amour


Evidemment, l'autre fait cela par amour pour nous. Et ça fait tellement de bien d'avoir quelqu'un qui dit nous aimer. Quelqu'un nous aime à notre place, nous qui ne sommes plus capables de nous aimer nous-mêmes. Cela veut dire que quelqu'un nous trouve dignes d'amour ! Nous n'allons pas prendre le risque d'inspecter ce soi-disant amour, de peur d'être déçu. Tous les sacrifices consentis pour cet amour en valent la peine. L'autre croit souvent lui-même à ce mensonge, ou finit par y croire.

 

Par l'isolement


Petit à petit, avec son pouvoir grandissant sur nous, l'autre va nous isoler de notre entourage, pour notre bien, évidemment. Untel à une mauvaise influence sur nous, un autre n'est pas honnête, … Tout le monde est dénigré.

Perdant tous nos repères, nous devenons totalement dépendants de l'opinion, et de la bonne opinion, de notre preneur d'otages. S'il nous dit que ce bonbon est délicieux, même si nous le trouvons dégoutant, nous allons tout faire pour nous en convaincre et finir par le trouver bon. Nous ne voulons surtout pas décevoir notre bienfaiteur.

 

 

Se libérer de l'emprise de l'autre

C'est se ré-approprier sa faculté de ressentir


Sur ce chemin courageux que nous allons emprunter, nous allons apprendre à détourner notre regard de l'autre, pour tourner notre regard vers l'intérieur. Laissons-nous accompagner par un professionnel de la relation d'aide, pour nous donner les impulsions nécessaires, pour partager nos doutes et nos peurs et pour :

  • prendre conscience que nous sommes sous l'emprise de quelqu'un,
  • briser l'isolement dans lequel nous nous trouvons en entrant en relation avec d'autres personnes et découvrir qu'il y a d'autres façons de faire,
  • redevenir curieux et remettre en question les avis que l'on nous impose,
  • apprendre à écouter notre voix intérieure et lui faire confiance,
  • apprendre à nous accepter et aimer comme nous sommes, avec nos forces et nos vulnérabilités,
  • accepter de nous planter et de nous relever pour recommencer,
  • faire confiance à la vie,
  • se jeter à l'eau, malgré nos peurs,
  • être sans attentes.

Etre sous emprise, c'est donner notre pouvoir à un autre, par manque de confiance en nous et d'amour pour nous. Apprenons à tourner notre regard à l'intérieur, pour découvrir notre unicité et notre valeur et ainsi devenir responsable de notre vie.

 

Je vous accompagne sur le chemin vers une plus grande confiance en vous-même, par des méditations actives et des ateliers créatifs.

Écrire commentaire

Commentaires: 5
  • #1

    Nathalie VUCETIC (samedi, 01 octobre 2016 13:43)

    C'est très vrai, je suis fan

  • #2

    Benoit (mercredi, 12 décembre 2018)

    Je suis tombé sur votre article au hasard d'une recherche et je retrouve beaucoup de chose dans ma relation de couple. Tout se passe au niveau inconscient chez l'un comme chez l'autre. Beaucoup de fusion mais au bout du compte je me sens enfermé et je me demande comment sortir de cela. Ma psy n'arrête pas d'essayer de me dire de que vous synthétisez si bien ici !... c'est clair... maintenant comment en sortir tellement c'est enfermant...
    Merci.

  • #3

    Florence, une âme créative (mercredi, 12 décembre 2018 17:47)

    Vous avez fait le premier pas Benoit en vous rendant compte de la situation. C'est énorme. Maintenant le reste va suivre. Restez vigilant et tout va s'enchainer pour que vous repreniez la responsabilité de votre vie, même s'il y aura des hauts et des bas. Apprenez à vous faire confiance en commençant par des petites choses.
    Bonne route,
    Florence, une âme créative

  • #4

    Rachel (jeudi, 07 mars 2019 22:17)

    Je viens de lire votre article car je suis en quête de réponses
    Après trente ans de vie commune et cinq enfants mon couple vient de basculer
    Tout s'est déstabilisé lorsque j'ai commencé de travailler et la désunion s'est aggravée lorsque m'apercevant que je n'avais rien d'autre dans ma vie que mes enfants et mon mari j'ai décidé de me remettre en question et de faire une activité pour essayer d'avoir une vie sociale
    Je me suis fait des amitiés très importantes pour moi mais celà a entraîné une jalousie et une colère permanente de mon mari
    Il ne travaille plus depuis plusieurs années et de ce fait est toujours sur mon dos me reprochant sans cesse mes nouveaux centres d'intérêt
    Pour lui je discute trop j'écoute trop les autres de plus je me fais traiter comme une enfant car il me dicte ma vie et si je le contrarié il se met en colère
    Je vie enfermée sans vie sociale juste avec lui et mes enfants depuis tout ce temps et ces cinq dernières années comme j'ai voulu vivre un peu pour moi ça a dégradé notre relation j'ai basculé dans la dépression avec TS. Aujourd'hui je vais mieux car je me suis soignée et je suis battante
    Pendant que j'étais malade mon mari s'est montré un peu plus compréhensif à propos de mes désirs enfin c'est ce que je croyais car depuis que je vais mieux il me refait les mêmes scènes qui ont failli me faire abandonner les activités et mes amis pour que je puisse avoir la paix
    Je me suis vue reglisser vers le néant et la dépression
    Ça été un déclic je ne peux plus continuer
    La solution qui s'est imposée a été la séparation
    Je voulais juste savoir si j'avais été victime d'emprise sachant que j'ai eu aussi une enfance et une adolescence très difficile et que j'ai connu mon mari à 18 ans et eu ma première fille à 19 ans

  • #5

    Florence, une âme créative (vendredi, 08 mars 2019 09:00)

    Chère Rachel,
    Il me semble que vous vous êtes très bien rendu compte que l'on vous prive de votre liberté et il me semble aussi que vous avez la force intérieure nécessaire pour la reconquérir en faisant les choix adaptés. Continuez comme cela, vous êtes une belle personne qui est sur la bonne voie.
    Florence