Comment être dans le moment présent

Dans ce monde qui va à toute allure, nos pensées se complaisent dans le passé ou se projettent dans le futur. Il n'y a pas de place pour le présent. Nous sommes rarement présent au moment présent, le seul qui existe, car le passé est passé, et le futur est à venir.

 

comment etre dans le moment present

Le mental nourrit notre égo

Pas notre être


Le mental est un outil merveilleux, mais ce n'est pas notre maître. Pour une grande majorité d'entre nous, c'est lui qui dirige notre vie. Toutes ces pensées qui se bousculent dans notre tête nous épuisent et alimentent notre égo. Elles nous empêchent d'être dans le moment présent, d'être présent à nous-mêmes, car plus notre égo grandit, se repaissant de toutes les pensées, moins nous sentirons le lien avec ce que nous sommes véritablement et ce qui nous entoure.

 

Respirer

Reprendre contact avec le moment présent, en devenant l'observateur de notre corps


Peu importe l'endroit dans lequel nous nous trouvons (bureau, métro, forêt, cinéma,…) et l'activité que nous pratiquons (manger, cuisiner, travailler, faire la sieste, …), devenons l'observateur de ce qui se passe en nous en commençant par notre respiration.

Au début, nous n'allons pas intervenir sur notre respiration, nous allons l'observer tout simplement.

  • Quelles sont les parties de mon corps qui bougent ?
  • Est-ce que je sens le souffle d'air frais qui passent par mes narines à l'inspire?
  • Est-ce que je respire par la bouche, par le nez ?
  • Quel est  le rythme de ma respiration ?

Maintenant prenons trois grandes inspirations en gonflant le ventre et le thorax en inspirant par le nez et en soufflant doucement par la bouche. En revenant à une respiration automatique, observons.

  • Qu'est-ce qui a changé ?
  • Que se passe-t-il entre les temps d'inspires et d'expires ?
  • Est-ce que ma respiration est plus profonde ?

Regarder les pensées passer

Ne pas les combattre, mais les observer sans intervenir !


Imaginons nous assis dans un train. Nous regardons par la fenêtre et nous voyons les paysages défiler. Nous sommes conscients de tous ces paysages qui défilent devant nous, mais nous ne pouvons pas les modifier, car nous sommes un simple observateur.

Faisons la même chose avec nos pensées. Laissons-les défiler sans intervenir. Nous savons quelles sont là, mais elles ne nous encombrent pas, car nous ne les combattons pas : nous les laissons venir et partir sans s'attacher à elles.

Etre attentif

En étant attentif à ce qui nous entoure, vous devenons plus présent


Nous sommes dans les transports en commun en heure de pointe. Si nous avons de la chance nous sommes assis, sinon c'est debout, balloté par la rame et les autres usagers. Fermons les yeux pour :

  • faire quelques respirations,
  • porter notre attention sur les points d'appui de notre corps, sur notre façon d'être assis ou debout,
  • être attentif aux odeurs, surtout en heure de pointe,
  • être attentif  aux différents bruits qui nous entourent,
  • sentir les vibrations du métro.

En étant attentif à ce qui nous entoure, sans combattre les désagréments présents dans une rame de métro chargée, sans les juger, mais juste en les observant, nous allons nous sentir plus léger et plus présent et nous seront beaucoup moins énervés et fatigués par ces désagréments et le trajet.

 

Ces mini-méditations sont à faire à tout moment de la journée pour nous ancrer dans le présent. 

 

Respirer de façon consciente, c'est revenir dans son corps et dans le moment présent pour accueillir ce qui est là.

 

Je vous invite à découvrir les méditations actives, pour laisser vos pensées défiler sans intervenir et laisser le calme s'installer sans combattre vos pensées.

Écrire commentaire

Commentaires: 0