Passer du "réfléchir" au "ressentir"

Dans notre société nous avons l'habitude de réfléchir. Les expressions le prouvent :

  • c'est quelqu'un de réfléchi,
  • une décision mûrement réfléchie,
  • cela demande un temps de réflexion,

Mais nous nous posons rarement pour ressentir et agir selon notre ressenti.

 

passer du reflechir au ressentir

Réfléchir

Une activité mentale


Réfléchir est une activité mentale qui prend en compte les différents tenants d'une situation et va peser le pour et le contre. Plus nous sommes éduqués, plus cette réflexion risque de prendre du temps, car nous allons essayer d'étudier un maximum de facettes d'une situation, pour être certain de ne pas nous tromper dans notre choix.

Un frein à l'action


A trop réfléchir :

  • Nous repoussons le choix, et donc l'action, toujours plus loin. Dans notre tête nous sommes intensément occupés et nous n'avons plus beaucoup de place pour autre chose. Ca nous prend la tête, et en même temps, dans le monde concret nous faisons du sur-place.
  • Nous faisons des scénarios de plus en plus fous dans nos têtes qui nous projettent dans le futur. Mais nous pouvons agir que dans le présent.
  • Nous ne voyons plus que les obstacles sur la route et nous nous coupons de notre élan vital. Nous avons peur et donc nous ne faisons rien. Pour beaucoup d'entre nous mieux vaut un présent médiocre, qu'un futur incertain.

Erige des barrières


Réfléchir nous protège, car le temps de la réflexion nous ne passons pas à l'action. C'est une situation fort confortable : tant que nous réfléchissons, nous ne nous exposons pas à la vie, nous gardons nos vulnérabilités bien à l'abri derrière des murs de réflexion qui grandissent à vue d'œil et qui nous coupent de plus en plus de nous-mêmes.

 

Ressentir

Prendre le temps


Prendre le temps d'être à l'écoute de notre voix intérieure, de nos actes manqués, des signes qui sont sur notre chemin. Si je prends la voiture pour aller voir une amie et je me retrouve avec un pneu crevé au départ, puis une panne d'essence un peu plus loin, je peux effectivement m'obstiner et poursuivre ma route, ou me poser pour comprendre ce qui m'empêche réellement d'aller chez mon amie.

Etre attentif à tous ces signes intérieures et extérieures nous demande de ralentir et de ne pas balayer d'un revers de main notre intuition, qui a du mal à se faire entendre à travers notre agitation intérieure.

Etre à l'écoute de notre corps


Notre corps est un extraordinaire messager. Respectons-le en écoutant les signaux qu'il nous envoie. Au début les signaux seront discrets avec des petits bobos pas bien méchants, mais à force de ne pas en tenir compte, car nous avons malheureusement un mental d'acier, les petits bobos accumulés vont donner naissance à un grave malaise qui nous obligera de nous arrêter pour prendre soin de nous sur les plans psychique et physique.

Etre en lien avec soi-même


Ressentir, c'est être en lien avec nous-mêmes, c'est trouver notre propre voix dans la cacophonie de voix qui règne à l'intérieur de nous, c'est redonner au mental sa juste place en tant qu'outil et plus en tant que maitre qui nous impose ses choix.

 

Passer du "réfléchir" au "ressentir", c'est prendre le temps d'être à l'écoute de nous-mêmes et d'instaurer un dialogue intérieur avec notre petite voix qui nous guidera dans nos choix.

 

Je vous accompagne dans vos choix par des méditations actives et des ateliers créatifs.

Écrire commentaire

Commentaires: 0