Le désir, l'arme fatale du mental

Nous vivons tous avec des désirs. C'est l'arme par excellence du mental pour nous tenir en haleine et nous empêcher d'être dans le moment présent. Une fois un désir assouvi, il y en a mille autres qui apparaissent pour nous projeter dans le passé ou le futur. Comment sortir du cycle des désirs pour vivre le moment présent.

 

le désir, l'arme du mental

Le désir prend naissance dans …

… une mauvaise estime  de nous-mêmes


Le désir est présent partout, sous une infinie de formes et manifestations. Par l'acquisition de richesses matérielles, de pouvoir politique, religieux, terroriste, de conquêtes sexuelles, … nous essayons de nous donner l'illusion d'être quelqu'un, de prouver aux autres notre valeur. Nous devenons des machines dont le carburant est cette soif de reconnaissance. Un carburant qui nous empêche de nous arrêter et de prendre le temps de faire connaissance avec nous-mêmes, de nous reconnaitre. Nous devenons étrangers à nous-même, une coquille vide.

… la peur de nous faire face


C'est une fuite en avant, dans le futur. Une fois que j'aurai ceci, je vais pouvoir m'arrêter et prendre du temps pour moi. Malheureusement, notre mental va nous présenter un nouvel objet de désir, pour ne pas nous laisser ce temps pour nous et nous sommes finalement bien contents de ne pas avoir ce temps pour faire une introspection.

 

Le bienfait du désir

La joie


Le désir, une fois assouvi, nous procure une joie immense. Imaginons que nous avons épargné pendant de longues années pour acheter une belle maison. Le jour de la signature, clefs en main, nous ouvrons la porte de notre nouvelle maison. Un sentiment de joie profonde s'installe. Nous ne pensons ni au passé, ni au futur, nous sommes juste là à gouter le moment présent. Notre mental n'existe plus, nous sommes en paix.

 

La réaction du mental

La création d'un nouveau désir


Evidemment, notre mental ne peut pas laisser les choses en état, car sans désirs, pas d'existence pour lui. Après un court état de choc, il va nous présenter un nouvel objet de désir. Reprenons le fil de notre histoire en tant que heureux et nouveaux propriétaires. Après les premiers moments de félicité, nous allons remarquer que le jardin n'est pas bien entretenu, qu'il faudrait installer un home cinéma pour être vraiment bien, … Et nous voilà reparti pour de nouveaux projets, laissant derrière nous cet instant de bien-être profond du moment présent, pour nous projeter dans le futur.

Sortir du cycle du désir

En nous accordant du temps


Aménageons-nous tous les jours 5 minutes pour faire quelque chose en étant présent à ce que nous faisons : marcher dans la rue ou dans la nature, déguster un verre de vin, et pourquoi pas pour les fumeurs, prendre le temps de fumer sa cigarette, sans mauvaise conscience. Sortez-là de l'étui, toucher-là, sentez-là. Prenez le temps de regarder la flamme qui va l'allumer. Inhalez la fumée avec plaisir et en exhalant regardez la fumée danser dans l'air. C'est en faisant à 100% ce que nous sommes en train de faire que nous allons accéder au moment présent et débrancher notre mental.

Par la suite, donnons nous le temps de rester à ne rien faire et regarder nos pensées défiler. Comme dans un train, nous sommes assis et nous voyons les paysages défiler devant nos yeux sans pouvoir intervenir. Nos pensées sont ces paysages.

 

Chercher à l'intérieur de nous-mêmes les ressources pour être en paix, c'est laisser le mental, orienté vers l'extérieur, avec de moins en moins d'emprise sur nous.

 

Je vous accompagne par des méditations actives et des ateliers créatifs vers vos propres ressources pour aller à votre propre rencontre.

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    soineant (samedi, 17 mars 2018 11:31)

    Bonjour
    Exact, le chemin pour arriver a n'être plus le représentant du mental.
    Sérénité