Le partage nous enrichit

Le mot "partage" est un mot qui prend toute sa puissance s'il est mis en application avec le cœur.  A cette période de Noël penchons nous sur les fondements et les valeurs du mot "partage" pour ré-apprendre à partager en toute simplicité.

 

le partage nous enrichit

Les ingrédients indispensables

La sincérité


La sincérité est à la base du partage. Si nous partageons par devoir il faut changer le mot. Le partage n'est pas une obligation, même si l'on nous apprend enfant de partager avec les copains, les frères et les sœurs. Ce qui est nécessaire. Mais à l'âge adulte, il est temps de dépasser cet apprentissage qui pour beaucoup d'entre nous reste une injonction et une convention sociale, donc un devoir. Posons-nous la question quel est notre motivation première dans le partage : un élan du cœur, une insécurité, une injonction qui remonte à notre enfance ou les conventions sociales qui ne nous permettent pas de faire autrement ?

La générosité


Il faut être riche à l'intérieur pour pouvoir partager nos richesses. Si nous sommes desséchés à l'intérieur nous ne pourrons jamais donner cet ingrédient primordial du partage qui vient du cœur. Sans lui nous pouvons donner nos sous, nos biens jusqu'à notre dernier vêtement, mais cela ne sera pas un partage.

La confiance


Avoir confiance dans notre propre richesse, c'est pouvoir partager sans avoir peur de manquer, sans avoir peur de la concurrence et sans se comparer. La confiance est un mot magique. C'est quelque chose que nous devons cultiver pour lui permettre de s'épanouir.

 

 

Il n'y a pas d'intentions dans le partage

Ne pas combler un manque de considération


Beaucoup d'entre nous sont dans le don de nous-mêmes pour recevoir de la considération et de l'amour pour combler un vide et une insécurité intérieure. Nous vivons à travers les autres. A nous d'en prendre conscience et de découvrir nos propres ressources.

Ne pas en faire un acte mercantile


Je te donne ceci et en retour j'attend cela. Mais ça ne marche pas. Nous nous rendons compte, dans le miroir qu'est l'autre, que nous ne pouvons pas acheter l'amour, l'attention et la compassion. Cela peut fonctionner un petit temps, mais arrivés les premiers obstacles tout notre château de carte s'écroule. Nous recevons en retour ce que nous avons donné. Si nous avons donné avec notre cœur sans rien attendre en retour, nous recevrons de l'amour, si nous avons donné avec la tête cela restera une transaction.

 

Pour pouvoir partager avec notre cœur prenons soin de nous-mêmes dans un premier temps, pour cultiver notre beauté intérieure. C'est avec elle que nous pouvons réellement partager.

 

Je vous accompagne sur le chemin de la confiance en soi par des méditations actives et des ateliers créatifs.

Écrire commentaire

Commentaires: 0