L'échec, le premier pas vers le succès

Le chemin vers le succès n'est pas une belle ligne droite ascendante du point A au point B. Au contraire, nous pouvons comparer le chemin vers le succès comme la ligne de crête des montagnes en y ajoutant toutes les vallées et gorges profondes qui relient les différents sommets les uns aux autres dans un parcours ascendant. Comment aborder ce chemin ?


l'échec est le premier pas vers le succès

L'humilité

Accepter nos échecs


Quand nous nous trouvons dans une situation d'échec apprenons à l'accepter en y jettent un regard constructif, sans rejeter la faute de cet échec sur les autres et sans nous dénigrer. Pour cela essayons de sortir de l'affect et du sentiment de honte vis-à-vis de nous-même et des autres en devenant un observateur neutre qui énumère les faits sans aucun jugement. Cela demande du courage de regarder ce qui est sans vouloir le refouler dans un cachot de notre être.

Accepter de l'aide


Accepter que nous avons besoin de l'aide des autres et ne pas vouloir tout faire par nous mêmes sous prétexte qu'il ne comprennent pas, que nous savons mieux ou que cela coûte de l'argent. Accepter l'aide extérieure c'est aussi nous donner la possibilité de découvrir d'autres chemins pour y parvenir auxquels nous n'aurions pas pensé. Accepter de l'aide est une posture d'humilité pour reconnaitre que c'est ensemble que nous avançons, avec les forces et les vulnérabilités de chacun.

 

Le courage

Avoir confiance en nous-mêmes


Avoir confiance en nous-mêmes c'est apprendre à accepter nos vulnérabilités pour les tourner à notre avantage et repartir chaque fois plus fort et mieux armé. Explorons nos vulnérabilités pour voir ce qu'elles peuvent nous apporter, ce qu'elles nous apprennent et vers quelles solutions insoupçonnées elles peuvent nous emmener.

Ne pas se laisser décourager


C'est le chemin qui compte, pas le but. Si nous nous laissons porter par la vie en acceptant ce qui se présente à nous allons accomplir des choses extraordinaires, qui bien souvent sont bien différentes de ce que nous avions imaginé. C'est pour cela qu'il faut toujours voir le verre à moitié plein et se demander l'enseignement positif que nous pouvons tirer des soi-disants échecs. Et parfois c'est bien de se retourner pour voir le chemin déjà parcouru et s'en féliciter. Les vallées et les gorges sont moins profonds, les sommets plus élevés.


Reconnaitre le rythme de la vie

Recharger nos batteries


La vie, c'est comme une vague, avec des pics d'énergie, la crête de la vague, et des baisses d'énergie, le creux de la vague. Nous ne pouvons pas toujours surfer sur la crête de la vague, à un moment l'énergie va retomber. Et c'est très bien ainsi. Cette énergie active et créatrice va laisser la place à un moment de calme pour nous recentrer sur nous-mêmes et nos objectifs et ressourcer, pour repartir à l'action


Accepter les événements que la vie nous présente de façon positive, c'est transformer les échecs en échelons vers notre succès.


Je vous accompagne avec des méditations actives et des ateliers créatifs vers un lâcher-prise et une acceptation de vous-mêmes.

Écrire commentaire

Commentaires: 0