· 

Laisser partir ceux qui nous ont quitté

Beaucoup d'entre nous sont passés par le deuil d'un être cher qui nous a quittés, de façon abrupte ou de façon attendue. Ce n'est pas toujours facile de laisser partir la personne décédée et pourtant c'est tellement important, autant pour elle que pour nous.


S'accrocher à la personne décédée

C'est l'empêcher de continuer son voyage 


L'âme du proche qui a trépassé n'est plus incorporée dans ce corps qui l'a accueilli pour vivre l'expérience de cette vie terrestre. Il y a une évolution vers autre chose. Ce n'est pas à nous de bloquer son passage, de le tenir prisonnier sur cette terre.

 

Nous enchaine dans des regrets


Quelqu'un qui a beaucoup compté pour nous, qui nous a donné de l'amour, de la tendresse quitte ce monde. Nous sommes désemparés, car nous sommes convaincus que nous ne pouvons pas (bien) vivre sans cet amour, ce soutient. Peut-être trouvons nous cette mort injuste. Nous nous accrochons au souvenir de la personne décédée, nous vivons dans le passée et les regrets et nous fermons ainsi les portes à toutes les occasions que la vie nous offre pour avancer dans notre propre vie.

 

 

Dire adieu

Est une immense preuve d'amour


Dire adieu se décompose en "à dieu". C'est remettre la personne aimée dans les mains de dieu. Ce n'est qu'un au revoir. L'âme qui quitte la terre va retrouver celles qui l' ont quittée auparavant. Imaginons ses retrouvailles avec tous ses proches, ce feu de joie. Ne la privons pas de cela en la retenant sur terre, près de nous.

 

Permet à l'âme de l'être cher d'être proche de nous


En lui offrant cette liberté de partir, l'âme va elle aussi pouvoir évoluer et continuer d'apprendre. Elle ne sera pas une lumière qui s'éteint pour devenir rapidement un poids mort que nous trainons derrière nous. Si elle peut continuer son voyage, elle pourra venir à nos côtés et nous guider de façon juste pour nous.

 

Comment faire ses adieux

En faisant confiance à ses propres ressources


Remercions l'âme qui nous quitte pour toute la joie et l'amour qu'elle a partagé avec nous et qui nous ont fait grandir. C'est sur ce terreau de belles choses qu'elle nous a données que nous sommes aujourd'hui capable d'éclore sans elle, en reconnaissance pour ce qu'elle a fait pour nous, sans regret.

 

En faisant un rituel personnel en hommage à la personne décédée


Nous pouvons allumer une bougie type chauffe-plat, et la laisser se consumer jusqu'au bout, devant une photo, un objet, une musique ou un mets, symbolisant la personne pour nous, en lui souhaitant bon voyage. Nous pouvons visualiser la personne qui marche sur un chemin doré vers une cité de cristal emplie de lumière où elle est accueillie par ses proches et ses amis en joie. En arrivant à la cité de cristal, elle se retourne, nous sourit et nous fait un signe d'adieu de la main, puis elle disparait dans la lumière.

 

Laisser partir l'être aimé est une immense preuve d'amour qui le libère et qui nous grandit. C'est donner sans rien demander en retour, c'est découvrir que nous avons nos propres ressources.


Je peux vous accompagner avec des méditations profondes pour laisser partir les êtres chers. N'hésitez pas à me contacter pour en parler : 06 25 41 10 79.

Commentaires: 116
  • #116

    Florence, une âme créative (vendredi, 08 janvier 2021 10:50)

    Chère Aurélie,
    Nos animaux font réellement partie de la famille et le chagrin que l'on éprouve à leur départ est tout aussi réel. Bien évidemment qu'ils laissent un immense vide dans nos vies. Votre chien vous a offert cet amour indéfectible que seul un chien peut donner et vous le lui avez bien rendu. Aujourd'hui je vous invite de ne pas vous laisser envahir par le vide de son absence, mais par tous ces moments partagés dans la complicité et la félicité avec votre compagnon à quatre pattes. Faites vos adieux dans la gratitude. Regardez le verre un moitié plein avec toutes ces belles choses qu'il vous a apporté. Vous verrez que la vie va remplir ce verre de nouveau avec de la joie et du bonheur et votre fidèle compagnon pourra gambader joyeusement dans d'autres sphères.
    Je suis de tout cœur avec vous,
    Florence, une âme créative

  • #115

    Aurélie (jeudi, 07 janvier 2021 23:18)

    Bonjour,

    Merci pour votre texte très joli, qui permet de voir le décès différemment.
    J'ai dû laisser partir mon chien, mon bébé, un menbre de la famille à part entière.
    Mais je souffre tellement de me dire que je ne le verrai plus et ne croiserai plus son regard, que cela est difficile pour moi de penser positivement encore.
    Est ce que cela empêche son âme de partir sereinement ?

    Je vous remercie énormément de votre réponse.

  • #114

    Florence, une âme créative (mercredi, 30 décembre 2020 00:12)

    Chère Teresa,
    Laissez-vous le temps de vivre votre chagrin, d'accepter la perte de l'homme que vous aimez et d'accueillir votre peine. Mais n'oubliez pas de vous faire confiance, de croire en vous et de puiser dans la force qui réside en vous. Vous êtes capable de vous reconstruire sans lui, grâce à toutes les belles choses vécues ensemble. Faites vous ce cadeau, vous le méritez. Laissez-vous accompagner par un professionnel de la relation d'aide pour vous épauler dans ce moment si difficile.
    Je suis de tout cœur avec vous,
    Florence, une âme créative

  • #113

    Teresa (mardi, 29 décembre 2020 15:41)

    J ai perdu l homme que j aimais. Cela fera 2mois je n arrive pas en m en remettre

  • #112

    Florence, une âme créative (mercredi, 16 décembre 2020 17:56)

    Chère Cascino,
    Je ne peux rien vous dire sur l'au-delà. Le seul conseil que je peux vous donner c'est de vivre votre vie en toute conscience ici sur terre et tout le reste ira mieux.
    Je suis de tout cœur avec vous,
    Florence, une âme créative

  • #111

    Cascino (mercredi, 16 décembre 2020 10:02)

    Bonjour j ai perdu homme de ma vie. J aimerai en savoir plus. L eau delà merci

  • #110

    Florence, une âme créative (samedi, 12 décembre 2020 11:48)

    Chère famille en deuil,
    Ce qui est arrivé est terrible pour tous, pour vous comme pour sa veuve et ses trois enfants. Je ne peux m'imaginer la souffrance que chacun de vous est en train de vivre. Le sentiment d'impuissance de ne pas pu avoir aider votre fils, de n'avoir pas vu sa détresse, votre colère peut-être vis à vis de votre belle-fille. Mais ne vous trompez pas de cible. Dans un mariage chacun est libre et a le droit de se séparer si ce n'est plus possible pour lui de continuer avec l'autre. Et il faut du courage pour prendre cette décision. Ne rejetez pas le faute sur elle. Vous ne connaissez pas l'intimité de leur vie de couple et de leur vie de famille. Elle-même et sa fille vont devoir gérer un sentiment de culpabilité énorme et il ne sert a rien de mettre de l'huile sur le feu.
    Je crois qu'il est important de pardonner, dans un premier temps à votre belle-fille et votre petite fille, et dans un deuxième temps à vous-même, de n'avoir pas su voir venir le drame, de ne pas avoir pu faire ce qu'il fallait pour l'aider. Ce que je vous demande est très difficile, je le sais, mais cela vous permettra d'accueillir votre propre culpabilité afin de pouvoir entamer le processus du pardon et de laisser ainsi partir votre fils en paix.
    Faites-vous accompagner par un professionnel de la relation d'aide, d'un thérapeute sur ce chemin de la guérison de vos blessures pour vous libérer, et libérer votre enfant.
    Je suis de tout cœur avec vous,
    Florence, une âme créative

  • #109

    Espo47 (jeudi, 10 décembre 2020)

    Mon fils de 46 ans a mis fin à ses jours par arme à feu le 18 novembre dernier. Toute la famille est sous le choc, il laisse une veuve et 3 enfants. En creusant un peu, on a compris que sa femme voulait divorcer. Il ne voulait pas, et sa femme et sa fille l'ont harcelé au tėlėphone jusqu'au matin de sa mort pour qu'il signe la demande de divorce. Il a préféré mourir car pour lui cette situation devenait intenable. Nous ses parents, son frère et sa soeur sommes dans un grand désarroi. Son âme en souffrance semble se manifester par des signes bizarres, et nous ne savons pas comment l'aider à partir enfin en paix. Aidez-nous par vos conseils ! Merci.

  • #108

    Florence, une âme créative (lundi, 07 décembre 2020 14:43)

    Chère Patricia,
    C'est terrible et je ressens votre souffrance. Il faut du temps pour passer un tel traumatisme. Vous avez pris une belle initiative avec les bougies et c'est courageux de votre part de vouloir laisser partir votre fille. En tant que maman il va falloir couper le cordon une deuxième fois pour qu'elle puisse continuer son chemin. Vous en êtes capable. Mais s'il vous plaît, faites-vous accompagner par un praticien de la relation d'aide ou d'un thérapeute. Ce sera plus facile en partageant sa peine et ses difficultés avec une personne neutre et bienveillante, qui sera en même temps un guide pour vous dans ce moment difficile.
    Je suis de tout cœur avec vous,
    Florence, une âme créative

  • #107

    Baudry Patricia (lundi, 07 décembre 2020 12:57)

    Voilà j'ai perdu ma fille Kathy dans un accident de voiture en 2020 et j'en souffre énormément mes voilà depuis le 19 novembre j'allume des bougies blanche chauf plat pendant 40jour qui fera donc jusqu'au 29 décembre pour quel puisse parti ma fille chérie

  • #106

    Florence, une âme créative (lundi, 07 décembre 2020 11:44)

    Cher Grondin,
    C'est difficile de venir en aide à quelqu'un qui ne le souhaite pas. Il faut que la demande émane de votre amie. C'est à ce moment-là seulement que vous pouvez l'aider. On ne fait pas boire un âne qui n'a pas soif. Mais il est important de rester à ses côtés, qu'elle sache qu'elle est entourée de personnes bienveillantes. Le moment venu, peut-être pouvez-vous, avec des amis et de la famille, lui offrir un mini-stage de développement personnel, pour qu'elle puisse prendre un temps de recul et de réflexion.
    Je suis de tout cœur avec vous, votre amie et son fils,
    Florence, une âme créative

  • #105

    Florence, une âme créative (lundi, 07 décembre 2020 11:34)

    Chère Mauricette,
    C'est dur de perdre son fils et je n'ose imaginer votre peine. Ce n'est pas dans l'ordre des choses. Mais pourtant, il va vous falloir contacter la force qui habite chacun de nous pour dépasser votre chagrin. Vous avez déjà fait le premier en lançant un appel à l'aide. Faites maintenant le deuxième et laissez-vous accompagner par un professionnel de la thérapie. Il vous aidera sur le chemin de l'acceptation pour laisser partir votre fils en paix.
    Je suis de tout cœur avec vous,
    Florence, une âme créative

  • #104

    GRONDIN (lundi, 07 décembre 2020 08:29)

    Bonjour, je veux venir en aide à une amie, son père est dcd d'un cancer.
    Elle reste accrocher à son père, et je vois qu'elle ne partage pas vraiment de chose avec son fils. Comment l'expliquer de laisser partir son père? Et que enfin elle puisse avancer dans la vie avec son fils de 3 ans .

  • #103

    Mauricette (dimanche, 06 décembre 2020 23:06)

    Bonjour, mon petit fils est parti il y a 13 mois et je j'admets pas qu' il ne reviendra plus, on me dit que je dois le laisser partir mais je n'y arrive pas
    Merci pour votre aide

  • #102

    Florence, une âme créative (dimanche, 06 décembre 2020 18:43)

    Chère Nana,
    Pensez à toutes les belles choses que vous avec vécues ensemble avec gratitude et joie. Quel privilège d'avoir eu une si belle relation avec votre frère. Ne l'emprisonnez pas avec des regrets dans votre tête. A chaque fois que vous pensez à lui, remerciez-le pour ces bons moments partagés, dites-lui qu'ils vous ont rendu plus forte. Vous êtes désormais en capacité d'avancer dans votre vie en prenant appui sur ce socle solide qu'il a contribué à construire avec vous.
    Je suis de tout cœur avec vous,
    Florence, une âme créative

  • #101

    Nana (samedi, 05 décembre 2020 21:49)

    Bonsoir,j'ai perdu mon frère il y a quelques mois et je n'arrive pas à accepter, j'aimerais sentir sa présence mais rien n'y fait il est dans ma tête constamment et je n'arrive pas à avancer dans ma vie,que faire ?

  • #100

    Florence, une âme créative (vendredi, 04 décembre 2020 15:04)

    Cher Mbala,
    J'entends votre peine de ne pas avoir pu dire adieu à votre mère. Pourquoi ne pas organiser une cérémonie avec quelques ami(e)s intimes et la famille de cœur de votre mère pour évoquer des souvenirs heureux, chanter et danser en son honneur et lui dire adieu dans l'apaisement. de ce moment partagé. Ne la retenez pas en voulant absolument entrer en contact avec elle, mais donnez-lui votre bénédiction pour partir en paix.
    Je suis de tout cœur avec vous,
    Florence, une âme créative

  • #99

    Mbala (jeudi, 03 décembre 2020 22:57)

    Bonjour, ma mère est décédé le vendredi 30 octobre 2020 d'un arrêt cardiaque en bas de chez elle, les pompiers n essayer de la réanimer, son cœur est reparti mais le cerveau ne repondé plus. Après le cœur a lâcher et elle est morte, je n'ai pas pu l'avoir car je vis à Bordeaux et elle en région parisienne. Je suis arrivé le samedi, mais elle était déjà dans le cercueil et ils ont fermé le cercueil. Cela est très très difficile, personne ne s'attendé à sa, le jours de son enterrement je n'ai pas réussi à lui dire à dieu. Je sais qu'elle est décédé mais une autre partie de moi ne veut pas y croire.Depuis son décès, elle met apparu, 2 fois en rêves, mais elle ne me dit rien. J'aimerai tellement rentré en contact avec elle..

  • #98

    Florence, une âme créative (lundi, 09 novembre 2020 14:42)

    Cher Monsieur Brosset,
    Restez bien ancré dans votre corps pour aller de l'avant, et restez toujours proche de votre fils qui lui aussi traverse une période difficile. Parlez-lui à cœur ouvert de votre chagrin et de vos difficultés avec votre belle famille, qui elle a perdu une fille et souffre également. Partagez votre ressenti, rien d'autre. Chacun réagit différemment à la perte d'un être cher, chacun le vit différemment. Souvent on ne comprend pas la réaction des autres, souvent aussi on les interprète. Le mieux, si c'est possible pour vous, est de partager votre ressenti et votre incompréhension suite à leur comportement avec votre belle famille, sans aucun jugement, ni aucune accusation.
    Je suis de tout cœur avec vous,
    Florence, une âme créative

  • #97

    Brosset (dimanche, 08 novembre 2020 16:06)

    bonjour, suite au décès de mon épouse, du 7 Juillet 2019 , d un cancer , j e l ai accompagné à la maison, avec infirmière,admr , mon fils avec moi, mais la famille du côté de mon épouse, à mal accepter, car il y avait plus d en prise sur elle, mais sur mon fils, et j ai mal accepter plusieurs choses venant de leur par, j avance mais par moment ces pas facile,je doit , je vais y arriver, bi, tous sa a 50ans. bien cordialement.

  • #96

    patricia petat (mercredi, 05 août 2020 14:55)

    j ais perdu l homme que j aimais le plus au monde il est decede il y a 5 mois et j en suis devastee

  • #95

    Florence, une âme créative (dimanche, 02 août 2020 14:05)

    Chers âmes en peine,
    Je ne vais pas pouvoir répondre à vos messages jusqu'à début septembre.
    Je vous souhaite à toutes un bel été,
    Florence, une âme créative

  • #94

    Florence, une âme créative (dimanche, 02 août 2020 14:01)

    Chère Lena,
    Maintenant que votre maman est partie il y a un grand vide. Vous n'allez pas pouvoir vivre comme avant, elle n'est plus là. C'est difficile, je l'entends et je le comprends. N'essayez pas de recréer le passé, c'est du passé, mais mettez vous à l'œuvre pour créer votre présent et votre futur avec toutes les belles choses qui sont en vous grâce à votre maman. Laissez-vous accompagner par un professionnel de la relation d'aide. Il pourra vous aider à dépasser ce cap. Toute seule, c'est trop difficile. Et pourquoi ne pas vous investir dans une association bénévole pour rencontrer d'autres personnes ? Cela vous permettra de vous ouvrir au monde et aux autres.
    Je suis de tout cœur avec vous,
    Florence, une âme créative

  • #93

    Lena (vendredi, 31 juillet 2020 18:34)

    Bonjour. Je suis très triste. Là vie est très dure à vivre. Plus de vie. Ma maman est partit le 17 juin. Cela m'a vraiment choquer. Elle me manque terriblement. On était toujours ensemble. Je vivais avec maman 24h.sur 24.le matin elle a été pour un rdv. Médicale. Et l'après midi elle est décédé. Jamais je n'arriverais à continuer à vivre comme avant. Comment faire. Merci de me repondre��

  • #92

    Florence, une âme créative (lundi, 27 juillet 2020 12:39)

    Chère Patricia,
    Il est tout à fait normal que vous éprouvez beaucoup de peine en ce moment. Il vient de vous quitter en mars. C'est toute votre vie qui a été chamboulée. Laissez partir quelqu'un ce n'est pas de le rayer de sa mémoire. Au contraire, gardez en mémoire toutes ces belles années vécues ensemble, mais sans regrets, sans vous accrocher à ces souvenirs pour survivre. Soyez pleine de gratitude pour avoir pu vivre une si belle histoire d'amour, gratitude pour vous-même et pour votre mari. Que ces belles années soient le terreau pour les années à venir. Tout cet amour que vous avez partagé est ancré en vous. C'est cet amour qui va vous permettre aujourd'hui de dépasser votre douleur, votre solitude pour vous relever et rayonner à nouveau.
    Je suis de tout cœur avec vous,
    Florence, une âme créative

  • #91

    Patricia r-h (samedi, 25 juillet 2020 17:33)

    Bonjour
    Mon mari est décédé en mars d une crise cardiaque foudroyante il avait 62 ans
    Il est mort en 5 minutes à peine juste pour moi le temps de mettre mes chaussures et prendre mon Sac
    Nous étions mariés depuis 41 ans on s aimait toujours autant
    J ai énormément de mal à accepter . Je sais que je dois et que je vais laisser partir son âme mais est ce que cela veux dire ne plus pleurer son corps physique ne plus penser à lui ? Merci pour votre aide je suis perdue

  • #90

    Florence, une âme créative (mardi, 14 juillet 2020 10:42)

    Cher Guillaume,
    Il est tout à fait normal que vous ayez du chagrin. Accordez-vous ce temps de détresse profonde pour faire votre au-revoir avec votre papa. Il a été accompagné par vous jusqu'à son dernier battement de cœur, il a été entouré de votre amour. Quel apaisement pour lui de sentir cet amour, quel beau départ avec tout cet amour qui l'entoure. Gardez en vous cet amour et laissez votre chagrin partir après votre période de deuil, d'ici quelques semaines. Le chagrin enferme et aveugle. Il vous empêche de voir et accueillir les cadeaux de la vie, qui sont aussi une manifestation de la présence bienveillante de votre papa auprès de vous.
    Je suis de tout cœur avec vous,
    Florence, une âme créative

  • #89

    Guillaume (dimanche, 12 juillet 2020 01:47)

    Bonjour,

    Je viens de perdre mon papa, des suite d'une greffe de cœur qui ne s'est pas passé comme il aurait fallu. Complications sur complications..... Le choc septique du a tout ce qu'il a enduré a eu raison de lui. Je l'ai accompagné jusqu'au dernier battement de son nouveau coeur, si injustement gaché. Mon papa avait 51 ans, j'en ai 26. Je savais que mon papa ne serait pas éternel... Mais le perdre si jeune ne laisse dans un désarroi total. J'aimerais sentir sa présence à mes cotés, savoir qu'il est bien, apaisé et qu'il veille sur nous me permettrait d'avancer. J'attends désespérément un signe de lui... Il nous a quitté ce 2 juillet, et depuis je n'ai goût a rien.... Il me manque terriblement.

  • #88

    Florence, une âme créative (jeudi, 02 juillet 2020 09:28)

    Chère Laurence,
    J'entends votre chagrin immense et la perte terrible que représente pour vous le décès de votre grand-père. Posez vous en silence, pourquoi pas dans une église, que vous soyez croyante ou pas. Entrez en vous et demandez-vous pourquoi votre grand-père laisse un tel vide en vous avec son départ. Essayez d'être honnête avec vous-même et accueillez votre vulnérabilité avec beaucoup de bienveillance. C'est à partir de ce point que vous allez pouvoir vous reconstruire, peut-être avec l'aide d'un professionnel de l'accompagnement.
    Je suis de tout cœur avec vous,
    Florence, une âme créative

  • #87

    Laurence (mercredi, 01 juillet 2020 17:26)

    Bonjour. Mon Grand-Pere viens de nous quitter et je suis terrassée par la douleur. Je pense sans arrêt à lui. Je me dis que quand j'irai chez mamie il sera là et que tout ceci n'était qu'un cauchemar. Je sens que plus les jours passent et plus je suis désemparée. J'en veux à la terre entière, à moi même. Rien n'est plus pareil. Je ne souris plus et j'ai les larmes aux yeux sans arrêt. Le soir j'allume une petite bougie en sa mémoire et pour lui dire que toutes mes pensées sont pour lui. Je me remémore les bons moments passer avec lui mais cela me fais encore plus souffrir car je sais que ces moments là n'existerons plus jamais. Je ne sais pas comment faire pour apaiser ma douleur qui me ronge de l'intérieur.

  • #86

    Florence, une âme créative (mardi, 23 juin 2020 11:08)

    Chère lectrice,
    Votre mari n'est pas maudit, mais il est englué dans une spirale négative. Il lui faut une aide extérieure pour en sortir et voir à nouveau le verre à moitié plein. Cela peut être un professionnel de l'accompagnement et de la thérapie, cela peut être aussi un ministre du culte si il est pratiquant. Cependant la décision lui appartient de faire appel à quelqu'un. Par contre, vous pouvez lui soumettre l'idée.
    Je suis de tout cœur avec vous et votre mari,
    Florence, une âme créative

  • #85

    Dubois (lundi, 22 juin 2020 07:14)

    Bonjour mon mari a perdu sa mere y'a 4 ans il et perdu de plus en plus parle toujours d elle et triste sachant il a Pu son papa nn plus il a Que 43 ans il se di maudit quoi faire svp ?

  • #84

    Florence, une âme créative (jeudi, 04 juin 2020 18:50)

    Chère Yamine,
    Laissez couler vos larmes, elles vont vous aider à faire le deuil. Il est normal que vous souffrez et il est important de laisser la douleur s'exprimer. Cela vous permettra ainsi de la dépasser. Evidemment qu'il y aura un vide, mais en dépassant votre douleur vous allez petit à petit pouvoir vous reconstruire et laisser de la place à autre chose. Donnez-vous le temps de vivre votre deuil, de dire votre amour à votre compagnon et de lui souhaiter bon voyage.
    Je suis de tout cœur avec vous,
    Florence, une âme créative

  • #83

    Yamine (jeudi, 04 juin 2020 18:38)

    J ai perdu mon compagnon depuis peu cela fais 27ans que nous étions emsemble il me manque teriblement et je n arrive pas a retenir mes larmes le soir j allume une bougie blanche pour lui dire que je l aime et je lui parle

  • #82

    Florence, une âme créative (mardi, 12 mai 2020 10:58)

    Chère Lunamu,
    Ce n'est pas facile de faire son deuil dans ces circonstances. Je vous propose d'acheter une très grosse bougie (50 cm de haut ou plus), de l'allumer et la laisser se consommer jusqu'au bout pour accompagner votre père dans son voyage et pour vous accompagner dans un lâcher-prise nourrit de lumière.
    Je suis de tout cœur avec vous,
    Florence, une âme créative

  • #81

    Lunamu (lundi, 11 mai 2020 21:23)

    Bonjour,
    Voila mon histoire: mon papa nous a quitté dans un accident brutal et choquant. A cause du confinement je n'ai pas pu me rendre aupres de lui et a du assister par visio aux obseques. Depuis son depart je prie enormement et j'ai une bougie qui est allumée du matin au soir jusqu'a ce que j'aille me coucher.
    Cela va bientôt faire 2 mois... et je me demandais si c'etait grave de la laisser allumée aussi longtemps. Je n'arrive pas a l'eteindre, c'est comme si la bougie representait le lien avec mon papa. Voila je vous souhaite a tous bon courage dans ces epreuves terribles qui nous font realiser que la vie ne tiens qu'à un tout petit fil.

  • #80

    Florence, une âme créative (vendredi, 08 mai 2020 10:16)

    Chère Nora,
    Cette histoire d'amour que vous partagez est très belle. Un grand merci à vous. Pour aller encore plus loin, je vous invite à pleurer votre maman, de donner libre cours à votre chagrin pour le dépasser et laisser votre maman continuer son chemin pour mieux la retrouver par la suite, quand ce sera votre tour de rejoindre l'autre monde.
    Je suis à vos côtés avec mes pensées,
    Florence, une âme créative

  • #79

    Nora (jeudi, 07 mai 2020 20:32)

    Bonjour, je vous remercie pour ce magnifique message. J'ai perdu ma maman des suites du COVID vendredi, elle était jeune, 66 ans et avait beaucoup de projets. Elle s'était occupée de sa mère âgée jusqu'à la fin, le 30 mars et pensait qu'elle pourrait enfin profiter de sa retraite, voyager et s'occuper de ses petits-enfants... Mais elle est tombée malade quelques jours après le décès de sa mère, a été hospitalisée 3 semaines après, et est décédée quasiment un mois jour pour jour après elle. Je ressens la présence de ma mère, elle m'empêche de pleurer, et elle m'envoie son amour. Je sais qu'elle sera là quand je rejoindrai cet autre monde, pour m'accueillir. Je souhaite de tout coeur que ma maman, qui a donné tant d'amour de son vivant soit désormais inondée de ce même amour désormais.

  • #78

    Florence, une âme créative (lundi, 13 avril 2020 21:52)

    Chère Dubo,
    Accordez-vous le temps d'un vrai chagrin. Vous vous êtes construite un carapace pour tenir pour tenir pour vous et vos enfants. Mais il est un moment où il faut s'autoriser à pleurer toutes vos larmes qui n'attendent qu'a se libérer et vous nettoyer. Vous avez le droit d'être triste, effondrée. Vivez ces émotions pour les dépasser et pour vous retrouver.
    Je suis de tout cœur avec vous, Florence, une âme créative

  • #77

    Dubo (lundi, 13 avril 2020 13:08)

    Bonjour j’ai perdu mon mari, le père de mes 4 enfants âge de 43 ans brutalement, je n’est plus de force j’ai l’impression d’avoir perdu toute émotion, mon comportement a complètement changer , je suis plus dure , j’attend un signe de mon mari tout les jours je suis désespéré

  • #76

    Torres (mercredi, 26 février 2020 22:06)

    C'était pour savoir parceque je viens de perdre un proche aujourd'hui ��� repose en paix grand-père

  • #75

    Florence, une âme créative (mercredi, 26 février 2020 10:34)

    Chère Ade,
    La douleur est terrible, mais la douleur peut être transcendée et devenir une porte vers une plus grande conscience et un bien-être. Je vous propose de faire la méditation suivante. Posez-vous, bien ancrée dans le sol et centrée dans votre corps. Rentrez dans votre douleur en partant de la périphérie de cette douleur qui vous mine. Respirez en toute conscience et laissez la douleur vous envahir. Suivez-la jusqu'à son centre, acceptez-la, abondonnez-vous à votre douleur, vivez-la à fond, découvrez sa beauté addictive et passez de l'autre côté. Faites-vous accompagner par un professionnel qui pourra vous guider.
    Je suis de tout cœur avec vous,
    Florence, une âme créative

  • #74

    Ade (lundi, 24 février 2020 21:43)

    Je suis veuve depuis le 11/09/2017. Malgré le temps qui passe, je n,arrive pas à accepter de vivre sans lui. Je tiens pour nos 2 puces âgées aujourd'hui de 13 et 8 ans bientôt. Je suis encore beaucoup trop triste et il m'arrive de perdre espoir. C’est le cas en ce moment et j'avoue que je souffre parfois si fortement que j’ai du mal à me sortir de ces douloureux états.

  • #73

    Esther (mardi, 18 février 2020 00:41)

    Bonjour Florence,
    Merci pour votre réponse apaisante et cet mots positive il fond du bien . Je vais faire en sorte de mettre en pratique vos conseils. Jespere sincèrement que ça m'aidera à positivé sur la suite et avancé sereinement sur cette douleurs qui et la perte d'un être chère. Courage et amour a tout ce qui traverse ces moments difficile je suis de tout cœur avec vous.

  • #72

    Florence, une âme créative (lundi, 17 février 2020 17:29)

    Chère Esther,
    Je sens l'amour et l'attachement pour votre grand-mère et la grande peine, le grand vide qui en découlent. Il est normal que vous avez de la peine. L'amour de votre grand-mère vous a porté de son vivant. Aujourd'hui l'amour que vous avez pour votre grand-mère va vous aider de puiser des forces pour remplir ce vide qui est en vous. A chaque fois que vous pensez avec amour à votre grand-mère remerciez la d'avoir été là pour vous et souhaitez-lui d'être heureuse. Ensuite re-dirigez cet amour sur vous-même pour arroser votre jardin intérieur. Entourez vous de votre amour, car vous êtes la personne la plus importante dans votre vie. Ce n'est pas un acte égoïste, au contraire, cet un acte d'une extrême générosité vis à vis de vous-même et de votre entourage. Car si vous êtes en paix et en harmonie avec vous-même, vous l'êtes avec le reste du monde.
    Je pense à vous,
    Florence, une âme créative

  • #71

    Esther (dimanche, 16 février 2020 03:12)

    Bonjour , j'ai perdu ma grand-mère le 7 octobre elle était tout pour moi . Elle ma élevé on était très complice et très proche
    Depuis je suis comme vide , je me suis remise au sport quelque mois avant son décès pour surmonter cette douleur inconsciemment je ne voulez pas voir quel était fatigué et fragile et quel pouvez nous quitté du jour au lendemain. Elle avez était hospitalisé, jaller la voir tout les jours et tout le soir en partant je lui disait bonne nuit a demain . Aujourd'hui je suis vide , je narrive plus a faire de sport , jai l'estomac noué je narrive plus a avancer . Malgres tout je ne cherche pas a la retenir elle a du et je l'espère rejoint mon grand-père l'amour de sa vie et son fils partis malheureusement trop tôt... je passe de temp en temp a l'église lui allumer un cierge, j'allume aussi des bougis a la maison. Je ne pris pas mes je lui dit que je l'aime, quel me manque et je lui demande de me donner la force davancer . Dans les mois qui on suivi son départ je suis tomber plusieurs fois sur des cœurs. 1 coeur dans la mousse de mon café un matin, un coeur en forme de pomme.de terre au moment de faire le repas et mon fils qui m'offre un pendentif en couer à noel . Tout ça dans la maime semaine. A chaque fois que mon regard se porte sur un symbole cet un couer ... penser vous que je la retient ? Malgres ma peine et ma tristesse je ve quel rejoint la lumière. Tout les soirs avant de dormir je lui dit bonne nuit je taime . Penser vous que je doit arrêter.? Merci .

  • #70

    Florence, une âme créative (jeudi, 06 février 2020 14:38)

    Chère Sylvie,
    Vous passez par une épreuve difficile et je n'ose imaginer votre souffrance. Travaillez sur le pardon : le sien et le votre. Tous les jours, plusieurs fois par jour, répétez ces phrases en s'adressant à l'âme de votre fils et à votre propre âme.
    "Pardonne moi (le nom de votre fils), que je sois pardonnée"
    "Je me pardonne, que je sois pardonnée"
    Faîtes cela pendant plusieurs mois avec toute votre sincérité. Le jour viendra où vous sentirez le poids de votre culpabilité s'en aller et votre fils sera en paix.
    Je suis de tout cœur avec vous,
    Florence, une âme créative

  • #69

    Sylvie (mercredi, 05 février 2020 16:23)

    Mon fils s'est suicidé il y a 3 semaines je le prie à tous les jours je lui dis que je l'aime et d'aller vers la lumière où il pourra rejoindre son père. J'ai beaucoup de peine de rage et se culpabilité. Malgré que j'ai tout fait pour l'aider. Il avait des problèmes de santé mentale et de toxicomanie. Comment faire pour l'aider à aller vers la lumière et adoucir ma peine.

  • #68

    Florence, une âme créative (mercredi, 18 décembre 2019 10:03)

    Chère LagAnn,
    Il est normal que vous vivez une peine immense, et c'est normal aussi qu'elle ne va pas vous quitter d'un claquement de doigt. Continuez à parler à la photo de votre mari, tous les jours un tout petit peu moins. Dites lui que vous avez fait le choix de le laisser partir, que c'est votre vœux le plus cher et que vous allez réussir. Dites lui de partir, parce que vous construisez votre force intérieure avec toutes les belles choses que vous avez vécu ensemble. Vous êtes aujourd'hui capable de reconstruire votre vie sans lui, mais grâce à lui.
    Je suis de tout cœur avec vous,
    Florence, une âme créative

  • #67

    LagAnn (mardi, 17 décembre 2019 15:28)

    Bonjour,
    Je viens de perdre mon mari des 56 dernières années après une longue maladie. J’ai sa photo dans mon salon et je lui parle souvent. Je lui souhaite une bonne nuit à tous les soirs comme nous le faisions de son vivant. Est-ce qu’en faisant ça je l’empêche de partir? J’ai beaucoup de peine, sa présence me manque beaucoup, mais je ne veux surtout pas l’empêcher de partir vers sa nouvelle vie de lumière. Merci à l’avance de vos précieux conseils.