· 

Laisser partir ceux qui nous ont quitté

Beaucoup d'entre nous sont passés par le deuil d'un être cher qui nous a quittés, de façon abrupte ou de façon attendue. Ce n'est pas toujours facile de laisser partir la personne décédée et pourtant c'est tellement important, autant pour elle que pour nous.


S'accrocher à la personne décédée

C'est l'empêcher de continuer son voyage 


L'âme du proche qui a trépassé n'est plus incorporée dans ce corps qui l'a accueilli pour vivre l'expérience de cette vie terrestre. Il y a une évolution vers autre chose. Ce n'est pas à nous de bloquer son passage, de le tenir prisonnier sur cette terre.

 

Nous enchaine dans des regrets


Quelqu'un qui a beaucoup compté pour nous, qui nous a donné de l'amour, de la tendresse quitte ce monde. Nous sommes désemparés, car nous sommes convaincus que nous ne pouvons pas (bien) vivre sans cet amour, ce soutient. Peut-être trouvons nous cette mort injuste. Nous nous accrochons au souvenir de la personne décédée, nous vivons dans le passée et les regrets et nous fermons ainsi les portes à toutes les occasions que la vie nous offre pour avancer dans notre propre vie.

 

 

Dire adieu

Est une immense preuve d'amour


Dire adieu se décompose en "à dieu". C'est remettre la personne aimée dans les mains de dieu. Ce n'est qu'un au revoir. L'âme qui quitte la terre va retrouver celles qui l' ont quittée auparavant. Imaginons ses retrouvailles avec tous ses proches, ce feu de joie. Ne la privons pas de cela en la retenant sur terre, près de nous.

 

Permet à l'âme de l'être cher d'être proche de nous


En lui offrant cette liberté de partir, l'âme va elle aussi pouvoir évoluer et continuer d'apprendre. Elle ne sera pas une lumière qui s'éteint pour devenir rapidement un poids mort que nous trainons derrière nous. Si elle peut continuer son voyage, elle pourra venir à nos côtés et nous guider de façon juste pour nous.

 

Comment faire ses adieux

En faisant confiance à ses propres ressources


Remercions l'âme qui nous quitte pour toute la joie et l'amour qu'elle a partagé avec nous et qui nous ont fait grandir. C'est sur ce terreau de belles choses qu'elle nous a données que nous sommes aujourd'hui capable d'éclore sans elle, en reconnaissance pour ce qu'elle a fait pour nous, sans regret.

 

En faisant un rituel personnel en hommage à la personne décédée


Nous pouvons allumer une bougie type chauffe-plat, et la laisser se consumer jusqu'au bout, devant une photo, un objet, une musique ou un mets, symbolisant la personne pour nous, en lui souhaitant bon voyage. Nous pouvons visualiser la personne qui marche sur un chemin doré vers une cité de cristal emplie de lumière où elle est accueillie par ses proches et ses amis en joie. En arrivant à la cité de cristal, elle se retourne, nous sourit et nous fait un signe d'adieu de la main, puis elle disparait dans la lumière.

 

Laisser partir l'être aimé est une immense preuve d'amour qui le libère et qui nous grandit. C'est donner sans rien demander en retour, c'est découvrir que nous avons nos propres ressources.


Je peux vous accompagner avec des méditations profondes pour laisser partir les êtres chers. N'hésitez pas à me contacter pour en parler : 06 25 41 10 79.

Commentaires: 88
  • #88

    Florence, une âme créative (jeudi, 02 juillet 2020 09:28)

    Chère Laurence,
    J'entends votre chagrin immense et la perte terrible que représente pour vous le décès de votre grand-père. Posez vous en silence, pourquoi pas dans une église, que vous soyez croyante ou pas. Entrez en vous et demandez-vous pourquoi votre grand-père laisse un tel vide en vous avec son départ. Essayez d'être honnête avec vous-même et accueillez votre vulnérabilité avec beaucoup de bienveillance. C'est à partir de ce point que vous allez pouvoir vous reconstruire, peut-être avec l'aide d'un professionnel de l'accompagnement.
    Je suis de tout cœur avec vous,
    Florence, une âme créative

  • #87

    Laurence (mercredi, 01 juillet 2020 17:26)

    Bonjour. Mon Grand-Pere viens de nous quitter et je suis terrassée par la douleur. Je pense sans arrêt à lui. Je me dis que quand j'irai chez mamie il sera là et que tout ceci n'était qu'un cauchemar. Je sens que plus les jours passent et plus je suis désemparée. J'en veux à la terre entière, à moi même. Rien n'est plus pareil. Je ne souris plus et j'ai les larmes aux yeux sans arrêt. Le soir j'allume une petite bougie en sa mémoire et pour lui dire que toutes mes pensées sont pour lui. Je me remémore les bons moments passer avec lui mais cela me fais encore plus souffrir car je sais que ces moments là n'existerons plus jamais. Je ne sais pas comment faire pour apaiser ma douleur qui me ronge de l'intérieur.

  • #86

    Florence, une âme créative (mardi, 23 juin 2020 11:08)

    Chère lectrice,
    Votre mari n'est pas maudit, mais il est englué dans une spirale négative. Il lui faut une aide extérieure pour en sortir et voir à nouveau le verre à moitié plein. Cela peut être un professionnel de l'accompagnement et de la thérapie, cela peut être aussi un ministre du culte si il est pratiquant. Cependant la décision lui appartient de faire appel à quelqu'un. Par contre, vous pouvez lui soumettre l'idée.
    Je suis de tout cœur avec vous et votre mari,
    Florence, une âme créative

  • #85

    Dubois (lundi, 22 juin 2020 07:14)

    Bonjour mon mari a perdu sa mere y'a 4 ans il et perdu de plus en plus parle toujours d elle et triste sachant il a Pu son papa nn plus il a Que 43 ans il se di maudit quoi faire svp ?

  • #84

    Florence, une âme créative (jeudi, 04 juin 2020 18:50)

    Chère Yamine,
    Laissez couler vos larmes, elles vont vous aider à faire le deuil. Il est normal que vous souffrez et il est important de laisser la douleur s'exprimer. Cela vous permettra ainsi de la dépasser. Evidemment qu'il y aura un vide, mais en dépassant votre douleur vous allez petit à petit pouvoir vous reconstruire et laisser de la place à autre chose. Donnez-vous le temps de vivre votre deuil, de dire votre amour à votre compagnon et de lui souhaiter bon voyage.
    Je suis de tout cœur avec vous,
    Florence, une âme créative

  • #83

    Yamine (jeudi, 04 juin 2020 18:38)

    J ai perdu mon compagnon depuis peu cela fais 27ans que nous étions emsemble il me manque teriblement et je n arrive pas a retenir mes larmes le soir j allume une bougie blanche pour lui dire que je l aime et je lui parle

  • #82

    Florence, une âme créative (mardi, 12 mai 2020 10:58)

    Chère Lunamu,
    Ce n'est pas facile de faire son deuil dans ces circonstances. Je vous propose d'acheter une très grosse bougie (50 cm de haut ou plus), de l'allumer et la laisser se consommer jusqu'au bout pour accompagner votre père dans son voyage et pour vous accompagner dans un lâcher-prise nourrit de lumière.
    Je suis de tout cœur avec vous,
    Florence, une âme créative

  • #81

    Lunamu (lundi, 11 mai 2020 21:23)

    Bonjour,
    Voila mon histoire: mon papa nous a quitté dans un accident brutal et choquant. A cause du confinement je n'ai pas pu me rendre aupres de lui et a du assister par visio aux obseques. Depuis son depart je prie enormement et j'ai une bougie qui est allumée du matin au soir jusqu'a ce que j'aille me coucher.
    Cela va bientôt faire 2 mois... et je me demandais si c'etait grave de la laisser allumée aussi longtemps. Je n'arrive pas a l'eteindre, c'est comme si la bougie representait le lien avec mon papa. Voila je vous souhaite a tous bon courage dans ces epreuves terribles qui nous font realiser que la vie ne tiens qu'à un tout petit fil.

  • #80

    Florence, une âme créative (vendredi, 08 mai 2020 10:16)

    Chère Nora,
    Cette histoire d'amour que vous partagez est très belle. Un grand merci à vous. Pour aller encore plus loin, je vous invite à pleurer votre maman, de donner libre cours à votre chagrin pour le dépasser et laisser votre maman continuer son chemin pour mieux la retrouver par la suite, quand ce sera votre tour de rejoindre l'autre monde.
    Je suis à vos côtés avec mes pensées,
    Florence, une âme créative

  • #79

    Nora (jeudi, 07 mai 2020 20:32)

    Bonjour, je vous remercie pour ce magnifique message. J'ai perdu ma maman des suites du COVID vendredi, elle était jeune, 66 ans et avait beaucoup de projets. Elle s'était occupée de sa mère âgée jusqu'à la fin, le 30 mars et pensait qu'elle pourrait enfin profiter de sa retraite, voyager et s'occuper de ses petits-enfants... Mais elle est tombée malade quelques jours après le décès de sa mère, a été hospitalisée 3 semaines après, et est décédée quasiment un mois jour pour jour après elle. Je ressens la présence de ma mère, elle m'empêche de pleurer, et elle m'envoie son amour. Je sais qu'elle sera là quand je rejoindrai cet autre monde, pour m'accueillir. Je souhaite de tout coeur que ma maman, qui a donné tant d'amour de son vivant soit désormais inondée de ce même amour désormais.

  • #78

    Florence, une âme créative (lundi, 13 avril 2020 21:52)

    Chère Dubo,
    Accordez-vous le temps d'un vrai chagrin. Vous vous êtes construite un carapace pour tenir pour tenir pour vous et vos enfants. Mais il est un moment où il faut s'autoriser à pleurer toutes vos larmes qui n'attendent qu'a se libérer et vous nettoyer. Vous avez le droit d'être triste, effondrée. Vivez ces émotions pour les dépasser et pour vous retrouver.
    Je suis de tout cœur avec vous, Florence, une âme créative

  • #77

    Dubo (lundi, 13 avril 2020 13:08)

    Bonjour j’ai perdu mon mari, le père de mes 4 enfants âge de 43 ans brutalement, je n’est plus de force j’ai l’impression d’avoir perdu toute émotion, mon comportement a complètement changer , je suis plus dure , j’attend un signe de mon mari tout les jours je suis désespéré

  • #76

    Torres (mercredi, 26 février 2020 22:06)

    C'était pour savoir parceque je viens de perdre un proche aujourd'hui ��� repose en paix grand-père

  • #75

    Florence, une âme créative (mercredi, 26 février 2020 10:34)

    Chère Ade,
    La douleur est terrible, mais la douleur peut être transcendée et devenir une porte vers une plus grande conscience et un bien-être. Je vous propose de faire la méditation suivante. Posez-vous, bien ancrée dans le sol et centrée dans votre corps. Rentrez dans votre douleur en partant de la périphérie de cette douleur qui vous mine. Respirez en toute conscience et laissez la douleur vous envahir. Suivez-la jusqu'à son centre, acceptez-la, abondonnez-vous à votre douleur, vivez-la à fond, découvrez sa beauté addictive et passez de l'autre côté. Faites-vous accompagner par un professionnel qui pourra vous guider.
    Je suis de tout cœur avec vous,
    Florence, une âme créative

  • #74

    Ade (lundi, 24 février 2020 21:43)

    Je suis veuve depuis le 11/09/2017. Malgré le temps qui passe, je n,arrive pas à accepter de vivre sans lui. Je tiens pour nos 2 puces âgées aujourd'hui de 13 et 8 ans bientôt. Je suis encore beaucoup trop triste et il m'arrive de perdre espoir. C’est le cas en ce moment et j'avoue que je souffre parfois si fortement que j’ai du mal à me sortir de ces douloureux états.

  • #73

    Esther (mardi, 18 février 2020 00:41)

    Bonjour Florence,
    Merci pour votre réponse apaisante et cet mots positive il fond du bien . Je vais faire en sorte de mettre en pratique vos conseils. Jespere sincèrement que ça m'aidera à positivé sur la suite et avancé sereinement sur cette douleurs qui et la perte d'un être chère. Courage et amour a tout ce qui traverse ces moments difficile je suis de tout cœur avec vous.

  • #72

    Florence, une âme créative (lundi, 17 février 2020 17:29)

    Chère Esther,
    Je sens l'amour et l'attachement pour votre grand-mère et la grande peine, le grand vide qui en découlent. Il est normal que vous avez de la peine. L'amour de votre grand-mère vous a porté de son vivant. Aujourd'hui l'amour que vous avez pour votre grand-mère va vous aider de puiser des forces pour remplir ce vide qui est en vous. A chaque fois que vous pensez avec amour à votre grand-mère remerciez la d'avoir été là pour vous et souhaitez-lui d'être heureuse. Ensuite re-dirigez cet amour sur vous-même pour arroser votre jardin intérieur. Entourez vous de votre amour, car vous êtes la personne la plus importante dans votre vie. Ce n'est pas un acte égoïste, au contraire, cet un acte d'une extrême générosité vis à vis de vous-même et de votre entourage. Car si vous êtes en paix et en harmonie avec vous-même, vous l'êtes avec le reste du monde.
    Je pense à vous,
    Florence, une âme créative

  • #71

    Esther (dimanche, 16 février 2020 03:12)

    Bonjour , j'ai perdu ma grand-mère le 7 octobre elle était tout pour moi . Elle ma élevé on était très complice et très proche
    Depuis je suis comme vide , je me suis remise au sport quelque mois avant son décès pour surmonter cette douleur inconsciemment je ne voulez pas voir quel était fatigué et fragile et quel pouvez nous quitté du jour au lendemain. Elle avez était hospitalisé, jaller la voir tout les jours et tout le soir en partant je lui disait bonne nuit a demain . Aujourd'hui je suis vide , je narrive plus a faire de sport , jai l'estomac noué je narrive plus a avancer . Malgres tout je ne cherche pas a la retenir elle a du et je l'espère rejoint mon grand-père l'amour de sa vie et son fils partis malheureusement trop tôt... je passe de temp en temp a l'église lui allumer un cierge, j'allume aussi des bougis a la maison. Je ne pris pas mes je lui dit que je l'aime, quel me manque et je lui demande de me donner la force davancer . Dans les mois qui on suivi son départ je suis tomber plusieurs fois sur des cœurs. 1 coeur dans la mousse de mon café un matin, un coeur en forme de pomme.de terre au moment de faire le repas et mon fils qui m'offre un pendentif en couer à noel . Tout ça dans la maime semaine. A chaque fois que mon regard se porte sur un symbole cet un couer ... penser vous que je la retient ? Malgres ma peine et ma tristesse je ve quel rejoint la lumière. Tout les soirs avant de dormir je lui dit bonne nuit je taime . Penser vous que je doit arrêter.? Merci .

  • #70

    Florence, une âme créative (jeudi, 06 février 2020 14:38)

    Chère Sylvie,
    Vous passez par une épreuve difficile et je n'ose imaginer votre souffrance. Travaillez sur le pardon : le sien et le votre. Tous les jours, plusieurs fois par jour, répétez ces phrases en s'adressant à l'âme de votre fils et à votre propre âme.
    "Pardonne moi (le nom de votre fils), que je sois pardonnée"
    "Je me pardonne, que je sois pardonnée"
    Faîtes cela pendant plusieurs mois avec toute votre sincérité. Le jour viendra où vous sentirez le poids de votre culpabilité s'en aller et votre fils sera en paix.
    Je suis de tout cœur avec vous,
    Florence, une âme créative

  • #69

    Sylvie (mercredi, 05 février 2020 16:23)

    Mon fils s'est suicidé il y a 3 semaines je le prie à tous les jours je lui dis que je l'aime et d'aller vers la lumière où il pourra rejoindre son père. J'ai beaucoup de peine de rage et se culpabilité. Malgré que j'ai tout fait pour l'aider. Il avait des problèmes de santé mentale et de toxicomanie. Comment faire pour l'aider à aller vers la lumière et adoucir ma peine.

  • #68

    Florence, une âme créative (mercredi, 18 décembre 2019 10:03)

    Chère LagAnn,
    Il est normal que vous vivez une peine immense, et c'est normal aussi qu'elle ne va pas vous quitter d'un claquement de doigt. Continuez à parler à la photo de votre mari, tous les jours un tout petit peu moins. Dites lui que vous avez fait le choix de le laisser partir, que c'est votre vœux le plus cher et que vous allez réussir. Dites lui de partir, parce que vous construisez votre force intérieure avec toutes les belles choses que vous avez vécu ensemble. Vous êtes aujourd'hui capable de reconstruire votre vie sans lui, mais grâce à lui.
    Je suis de tout cœur avec vous,
    Florence, une âme créative

  • #67

    LagAnn (mardi, 17 décembre 2019 15:28)

    Bonjour,
    Je viens de perdre mon mari des 56 dernières années après une longue maladie. J’ai sa photo dans mon salon et je lui parle souvent. Je lui souhaite une bonne nuit à tous les soirs comme nous le faisions de son vivant. Est-ce qu’en faisant ça je l’empêche de partir? J’ai beaucoup de peine, sa présence me manque beaucoup, mais je ne veux surtout pas l’empêcher de partir vers sa nouvelle vie de lumière. Merci à l’avance de vos précieux conseils.

  • #66

    Florence, une âme créative (lundi, 09 décembre 2019 12:07)

    Chère Ginette,
    Acceptez que votre maman laisse un grand vide derrière elle avec son décès. Explorez ce vide, même si vous vous sentez perdue, seule, abandonnée. Faites face à ce gouffre et petit à petit vous allez le remplir avec votre présence, votre lumière, de votre amour pour vous-même. Votre présence va grandir et vous donner la force nécessaire de vous reconstruire et de laisser partir votre mère, car vous n'aurez plus besoin d'elle pour exister et vivre. Votre propre présence va devenir votre colonne vertébrale pour vivre une vie remplie de sens et chérir les souvenirs de votre mère avec gratitude et bonheur. Faites-vous aider par un professionnel de la relation d'aide, par un thérapeute. Il vous aidera à passer ce cap au combien difficile.
    Je suis de tout cœur avec vous,
    Florence, une âme créative

  • #65

    Ginette (dimanche, 08 décembre 2019 15:22)

    C et tellement difficile pour moi mon frère ensuite ma mère qui était tous pour moin J en rêve toute les nuit ça fait 3 mois qu’elle et parti et je me dit que c et un vrai cauchemar mais bon je pleur jour et nuit en plus les fête approche et je sais pas comme je vais faire c était mameremacopine ma sœur tous koi comment je fait pour la laisser partire.

  • #64

    Florence, une âme créative (mardi, 26 novembre 2019 11:03)

    Chère Virginie,
    J'entends votre peine mais également votre envie de laisser partir votre fils pour re-naître vous-même à la vie. Je vous trouve très courageuse. C'est tellement dur de faire cela tout seule. Laissez-vous aider par un professionnel. Il sera là pour vous guider et aussi pour vous épauler. Je vous renvoie sur la page de mon site https://www.uneamecreative.com/soirees/. Cela vous permettra de découvrir des professionnels de la relation d'aide et de la thérapie et leurs différentes approches. Je pense surtout à Elisabeth Berneron et Christine Courant. N'hésitez pas à les contacter.
    Je suis de tout cœur avec vous,
    Florence, une âme créative

  • #63

    Virginie (lundi, 25 novembre 2019 19:54)

    J’essaye , j’essaye ....c’est pourtant tellement vrai tout ça ....je lis et relis mais tellement dur de l’appliquer, mon fils que j ai eu à 19 Ans et que viens de perdre.. 6 jours après mes 40 Ans , c’est la personne avec qui j’ai le plus vécue pour l’instant , sans lui je suis comme morte de l’intérieur

  • #62

    Roussel brigitte (mercredi, 20 novembre 2019 18:19)

    C est magnifique et réel belle preuve d amour

  • #61

    Florence, une âme créative (mercredi, 13 novembre 2019 22:10)

    Chère Lydia,
    Vous n'allez pas perdre votre papa, il vit dans votre cœur. Apprenez à vous faire confiance, à vous voir à travers des yeux d'amour. Si cette confiance dans votre capacité de vivre votre propre vie grandit, vous allez pouvoir lâcher la béquille que représente votre père. Il sera très fier de vous. Tous les jours, plusieurs fois par jour, répétez ce mantra personnel avec un beau sourire : "Je m'aime et je m'accepte comme je suis. Je suis magnifique". Au début ce sera un peu artificiel, mais avec le temps vous allez apprendre à vous aimer, à vous respecter et à vous faire confiance. Faites vous accompagner par un professionnel pour reconstruire votre confiance en vous-même.
    Je suis de tout cœur avec vous, Florence, une âme créative

  • #60

    Lydia (mercredi, 13 novembre 2019 16:08)

    Sa va faire 3 ans le 17 nov que papa ma quitté je le pleure encore on ma dit que je doit le laisser partir j y arrive pas que doit je faire j ai peur de le perdre mais on ma dit qui l était mal et sa je veux plus

  • #59

    Florence, une âme créative (jeudi, 17 octobre 2019 21:51)

    Chère Nathalie,
    Bravo, continuez comme ça.

  • #58

    Nathalie (jeudi, 17 octobre 2019 08:14)

    Chère Florence
    Je vous remercie pour votre réponse. J'ai commencé ce petit mantra et je rumine moins. Je l'applique aussi à toutes personnes de mon entourage ou il y a une difficulté, comme mon ex à qui j'en voulais tant. J'espère que c'est bien. Je me sens mieux et plus en Paix en demandant le pardon même si je n'ai pas fait de mal ou plus de mal, on est toujours responsable quelque part, mais çà me libère et mon Ame est plus légère. Mille merci

  • #57

    Florence, une âme créative (mardi, 08 octobre 2019 09:14)

    Chère Nathalie,
    Demandez lui pardon en toute humilité, même s'il vous semble que c'est à vous de lui pardonner. Pour cela, adressez-vous à son âme, pas à sa personnalité. Répétez cette phrase plusieurs fois par jours, pendant quelques mois : "Pardonne-moi maman, que je sois pardonnée. Qu'il en soit ainsi". Au début vous n'y mettrez certainement pas beaucoup de conviction ni de cœur, mais au fur et à mesure c'est avec votre âme que vous allez vous adresser à la sienne. Et un jour, vous allez sentir le pardon, et un poids va vous tomber des épaules.
    Bien à vous, Florence, une âme créative

  • #56

    Nathalie (samedi, 05 octobre 2019 10:58)

    Bonjour,
    Après avoir consulté une médium celle ci m'a dit que ma maman décédée en février 2018 n'était pas en paix. C'est vrai que je rumine beaucoup car maman a appelé ses neveux et nièces à son chevet à son domicile pour leurs dire adieux et leurs faire part de ses dernières volontés et leurs a confiés ses obsèques et sa succession. Elle avait le temps de me voir avant ou après être entrée à l'hôpital (ce que je ne savais pas, personne ne m'a averti) Maman a fait tout celà en secret. A chaque fois que j'ai proposé de l'aider elle me rejetait, ce qu'elle a fait toute sa vie d'ailleurs, car elle était fusionnelle avec ma soeur malheureusement disparu 27ans auparavant. Aujourd'hui je suis fâchée avec mes neveux/nièces et ils ne m'ont fait que des reproches se basant uniquement sur la parole de maman. J'ai essayé de m'expliquer, mais maman les a montés contre moi et ils se sont vengés et sur l'héritage et sur moi. Mon frère fâché avec maman depuis 10 ans n'a eut aucun reproche. Je ne comprends pourquoi c'est moi qui est tout prit ? Mon neveu m'a rapporté qu'avant d'allé à l'hôpital elle lui aurait confié "de se méfier de moi" Je ne vois pas pourquoi ! On ne s'entendait pas toujours très bien certes mais quand même c'était ma maman ! tout celà me brise le coeur et je n'arrive pas à pardonner ! j'aurai tellement aimé un au revoir, un dernier baiser, la paix avant qu'elle parte ou rester auprès d'elle à son dernier souffle mais elle est partie seule et c'est éteinte seule. Comment puis je trouver la force du pardon ? alors qu'elle a elle même armée les bras de sa vengeance par mes neveux/nièces au delà de sa propre mort ? alors je rumine souvent. Merci pour toute réponse apportée.

  • #55

    Florence, une âme créative (dimanche, 29 septembre 2019 15:21)

    Chère Micheline,
    Si vous vous accrochez aux souvenirs de votre mari et survivez avec eux, son âme sera retenue sur terre et ne pourra pas continuer son voyage. C'est la plus grande preuve d'amour que vous pouvez lui faire de le laisser partir. J'entends que c'est difficile pour vous. Laissez-vous accompagner par un professionnel : l'âme de votre mari sera libre et vous allez pouvoir reprendre votre vie en main et continuer sur votre chemin vers de plus en plus de bien-être.
    Bien à vous, Florence, une âme créative

  • #54

    Micheline (vendredi, 27 septembre 2019 23:34)

    Tout le monde me dit que je dois laisser partir l âme de mon Cher Époux. Mais je ne comprends pas pourquoi ?

  • #53

    Florence, une âme créative (vendredi, 13 septembre 2019 19:50)

    Bonjour Renée,
    C'est très beau de votre part de vouloir l'aider à partir dans la paix et la sérénité. Vous parlez de peur, mais n'est-ce pas plutôt de votre peur que vous me parlez ? Lâchez prise de cette notion de peur et envoyez lui tout simplement votre amour, de la lumière et souhaitez lui un bon voyage. Choisissez avec votre cœur une belle bougie, allumez-la et laissez-la se consommer jusqu'au bout pour accompagner votre sœur sur son chemin de lumière.
    Bien à vous, Florence, une âme créative

  • #52

    Renée (vendredi, 13 septembre 2019 14:32)

    Bonjour,
    Ma petite soeur nous a quittés le 23 avril 2019, sans prévenir. C'est trop brutal et douloureux.
    J'arriverai à faire mon deuil, mais je voudrais l'aider à ne pas avoir peur là où elle est partie, l'aider à trouver le chemin de lumière pour qu'elle soit enfin heureuse. Mais je ne sais pas comment faire ça ?
    Pouvez-vous m'éclairer ?

  • #51

    Florence, une âme créative (vendredi, 06 septembre 2019 19:04)

    Chère Cathy,
    C'est normal qu'elle vous manque. C'est difficile pour une mère de voir ses enfants partir avant. C'est normal qu'il y a un moment de deuil. Chérissez les moments de complicité vécus ensemble, mais ne vous y accrochez pas. D'autres personnes ont besoin de vous et vous avez besoin des autres pour un partage d'amour et de bienveillance. Ne vous laissez pas entraver par la douleur de votre perte et doucement, avec beaucoup bienveillance pour vous-même, allez de l'avant. Laissez vous accompagner par un professionnel sur ce chemin.
    Je suis de tout cœur avec vous, Florence, une âme créative

  • #50

    Cathy (vendredi, 06 septembre 2019 18:41)

    Ma fille nous à quitté au moin de mai 2019 à 25 ans 1/2, j arrive à faire mon deuil on étais complice toute les deux elle me manques tellement...��

  • #49

    De faria (jeudi, 29 août 2019 23:12)

    J'ai pris des photos de ma maman décédé c'est bien ou pas

  • #48

    Sanae (mercredi, 24 juillet 2019 11:26)

    Merci pour votre retour.

  • #47

    Florence, une âme créative (mardi, 23 juillet 2019 13:26)

    Cher Walid,
    Transformez l'amour que vous avez pour votre papa en amour pour vous même. Les yeux fermés, inspirez l'amour pour votre papa dans votre centre. Ajoutez-y une goutte d'amour et de compassion pour vous-même et mélangez bien. Cela se transforme en une potion magique de lâcher-prise et d'amour et de compassion pour vous. A l'expire, en soufflant doucement par la bouche, laissez cette potion magique se diffuser dans tout votre corps et au-delà à partir de votre centre. A faire tous les matins au réveil et le soir avant de vous coucher.
    Je suis de tout cœur avec vous, Florence, une âme créative

  • #46

    Florence, une âme créative (mardi, 23 juillet 2019 13:15)

    Chère Sanae,
    Je vous félicite de votre courage pour changer vos habitudes. Puisez votre force dans l'amour que vous portez à votre grand-mère. Elle sera heureuse de vous savoir vivre votre vie sans sa présence. Elle sera heureuse d'avoir contribué à l'éclosion d'une belle personne qui sait prendre ses responsabilité et vivre sa vie. Dans cette belle démarche, faites vous accompagner par un thérapeute, et pourquoi pas un Gestalt-thérapeute. Il vous permettra de finir en paix cette étape de votre vie pour en commencer une nouvelle.
    De tout cœur avec vous, Florence, une âme créative

  • #45

    Sanae (mardi, 23 juillet 2019 01:04)

    Meurtrie par le décès de ma grand-mère, j'essaye de tenir le coup! Elle était tout pour moi, c'est elle qui m'a adopté, élevé malgré son grand âge! C'est ma seule famille. Pas un jour ne s'écoulaient sans que je ne redoute le jour de son décès... et un jour la nouvelle est tombée. Ma grand-mère est morte. J'y arrive pas, vivre sans elle est trop dur!!! Tout le temps je pense à elle, je lui parle. Comme pour essayer d'accepter son départ et surtout survivre, j'ai instauré des rituels: une photo devant le lit que j'embrasse plusieurs fois par jour, une bougie que j'allume tous les soirs, du parfums et de l encens! Désormais je sais que je dois la laisser partir, mais j'ai peur que ces rituels qui m'aident à supporter sa disparition,ne la maintiennent ici bas. Si c'est le cas je suis prête à fournir l'effort de changer ses habitudes. J'ai besoin de vos conseils.

  • #44

    walid 69400 (mardi, 23 juillet 2019 00:33)

    Papa tu nous a quitté le 2 juin 2019 après ta maladie dun cancer paix en ton âme. Je t'aimais tellement mon très cher père tu étais mon rayon de soleil ma joie de vivre . Je suis a terre comme un boxeur qui tombe ko. J essaye de remonter la pente de espoir mais j'y arrive pas cest trop dur le matin la journée la nuit mes pensées vont vers toi. Je suis debouseler. J'ai le goût de rien. Je me dis je suis dans un cauchemar je vais me réveiller mais Nan cest la réalité tu n'es plus la. Je suis très triste. Papa tu me manques beaucoup trop. Je t'aime tellement.

  • #43

    Florence, une âme créative (mercredi, 29 mai 2019 08:28)

    Chère Pascale,
    Je sens votre détresse énorme, un découragement, mais aussi une volonté d'aller de l'avant car vous n'en pouvez plus. Laissez-vous accompagner par un professionnel et choisissez plutôt des thérapies brèves, qui courent sur 6 mois à un an, telle la sophroanalyse ou la gestalt-thérapie. Ce sont des thérapies qui vont vous permettre de vous reconstruire.
    Je suis de tout cœur avec vous, Florence, une âme créative

  • #42

    pascalebriat@yahoo.fr (mardi, 28 mai 2019 15:20)

    Bonjour
    Je vois tous vos messages sur vos proches décédés et je viens vous parler de mon chien chéri décédé le 26 avril 2019...c'était bien plus qu un chien, un pilier qui a traversé avec moi l incendie de maison, le décès de mon père, mon burnout, 5 opérations orthopédiques et ma reconnaissance d d'invalidité.
    Ma fifi est partie...elle n avait que 8 ans...et elle a été foudroyée par une saloperie de maladie dégénérative de la moelle épinière.
    Je la pleure tous les jours...je tourne en rond...je regrette de ne pas l avoir promenée en rue, elle avait un grand jardin que pour elle qd même....je regrette et j aimerais tellement retourner ds le passé...
    Elle me manque et on a adopté un chien malheureux histoire que sa mort ne soit pas veine...et ça n arrange rien, que du contraire....

    Aidez moi svp....je vis un vrai deuil et je ne la laisse pas,partir non 0lus...

  • #41

    Florence, une âme créative (lundi, 20 mai 2019 08:39)

    Chère Cindy,
    Tant que vous ne laissez pas partir votre fils, vous vous punissez vous-même. Pardonnez-vous d'avoir perdu votre fils pendant votre grossesse, ne vous blâmez pas pour quelque chose dont vous n'êtes pas responsable. Vous n'y êtes pour rien, même si vous en êtes convaincu. Faits-vous une déclaration d'amour tous les matins devant votre miroir avec un beau sourire et offrez ce sourire en même temps à votre fils en lui souhaitant bon voyage. Vous allez renaitre de vos cendres et donner naissance à toutes ces belles chose que la vie a à vous offrir.
    "Je m'aime et je m'accepte comme je suis, je suis magnifique, belle et j'accueille la vie les bras ouverts"
    De tout cœur avec vous, Florence, une âme créative

  • #40

    Cindy (lundi, 20 mai 2019 00:04)

    Bonjour j ai perdu mon fils Esteban il y a 7 ans a 6 mois de grossesse
    Depuis 7 ans je rêve de lui, il m appel mais je peut rien faire, en me dit aussi qu'il me fait passé un message pour me dire de le laisser partir rejoindre les anges mais sa me fait si mal si peur de le laisser partir

  • #39

    Florence, une âme créative (dimanche, 19 mai 2019 13:58)

    Chère Douay,
    C'est terrible de voir son enfant partir avant soi. N'oubliez pas que l'avenir sera toujours différent de ce que l'on s'imagine. On ne peut pas le mettre dans un cadre bien défini. Laissez-le venir tel qu'ii se présente et surtout ne donnez pas au passé le pouvoir de diriger votre vie. Revenez dans le moment présent, sans pour autant oublier les merveilleux moments passés avec votre fils, sans s'y accrocher non plus et sans vous projeter dans le futur. Ne laissez pas le vide laissé par son absence affecter la relations avec vos autres enfants qui ont besoin de vous, comme vous avez besoin d'eux. A vous de créer une nouvelle dynamique positive pour vous permettre à tous d'aller de l'avant. Vous en êtes capable.
    Je suis de tout cœur avec vous, Florence, une âme créative