· 

Laisser partir ceux qui nous ont quitté

Beaucoup d'entre nous sont passés par le deuil d'un être cher qui nous a quittés, de façon abrupte ou de façon attendue. Ce n'est pas toujours facile de laisser partir la personne décédée et pourtant c'est tellement important, autant pour elle que pour nous.


S'accrocher à la personne décédée

C'est l'empêcher de continuer son voyage 


L'âme du proche qui a trépassé n'est plus incorporée dans ce corps qui l'a accueilli pour vivre l'expérience de cette vie terrestre. Il y a une évolution vers autre chose. Ce n'est pas à nous de bloquer son passage, de le tenir prisonnier sur cette terre.

 

Nous enchaine dans des regrets


Quelqu'un qui a beaucoup compté pour nous, qui nous a donné de l'amour, de la tendresse quitte ce monde. Nous sommes désemparés, car nous sommes convaincus que nous ne pouvons pas (bien) vivre sans cet amour, ce soutient. Peut-être trouvons nous cette mort injuste. Nous nous accrochons au souvenir de la personne décédée, nous vivons dans le passée et les regrets et nous fermons ainsi les portes à toutes les occasions que la vie nous offre pour avancer dans notre propre vie.

 

 

Dire adieu

Est une immense preuve d'amour


Dire adieu se décompose en "à dieu". C'est remettre la personne aimée dans les mains de dieu. Ce n'est qu'un au revoir. L'âme qui quitte la terre va retrouver celles qui l' ont quittée auparavant. Imaginons ses retrouvailles avec tous ses proches, ce feu de joie. Ne la privons pas de cela en la retenant sur terre, près de nous.

 

Permet à l'âme de l'être cher d'être proche de nous


En lui offrant cette liberté de partir, l'âme va elle aussi pouvoir évoluer et continuer d'apprendre. Elle ne sera pas une lumière qui s'éteint pour devenir rapidement un poids mort que nous trainons derrière nous. Si elle peut continuer son voyage, elle pourra venir à nos côtés et nous guider de façon juste pour nous.

 

Comment faire ses adieux

En faisant confiance à ses propres ressources


Remercions l'âme qui nous quitte pour toute la joie et l'amour qu'elle a partagé avec nous et qui nous ont fait grandir. C'est sur ce terreau de belles choses qu'elle nous a données que nous sommes aujourd'hui capable d'éclore sans elle, en reconnaissance pour ce qu'elle a fait pour nous, sans regret.

 

En faisant un rituel personnel en hommage à la personne décédée


Nous pouvons allumer une bougie type chauffe-plat, et la laisser se consumer jusqu'au bout, devant une photo, un objet, une musique ou un mets, symbolisant la personne pour nous, en lui souhaitant bon voyage. Nous pouvons visualiser la personne qui marche sur un chemin doré vers une cité de cristal emplie de lumière où elle est accueillie par ses proches et ses amis en joie. En arrivant à la cité de cristal, elle se retourne, nous sourit et nous fait un signe d'adieu de la main, puis elle disparait dans la lumière.

 

Laisser partir l'être aimé est une immense preuve d'amour qui le libère et qui nous grandit. C'est donner sans rien demander en retour, c'est découvrir que nous avons nos propres ressources.


Je peux vous accompagner avec des méditations profondes pour laisser partir les êtres chers. N'hésitez pas à me contacter pour en parler : 06 25 41 10 79.

Commentaires: 137
  • #137

    Florence, une âme créative (mercredi, 08 septembre 2021 15:12)

    Chère Rivière,
    L'interrogation qui me vient à l'esprit en vous lisant est de savoir qui est ce "on". Sur quoi prend il appuie pour affirmer une telle chose ? Et vous, quel est votre sentiment : ressentez-vous que votre mère erre dans la maison ? Faites confiance à votre ressentie. Si vous sentez sa présence, faites une cérémonie pour nettoyer la maison et envoyer votre mère sur son chemin. Allumez dans chaque pièce de la maison une bougie chauffe-plat. Dans chaque pièce, demandez à l'univers, aux êtres de lumières, aux anges ou à Dieu (cela dépend de votre croyance dans telle ou telle unité) de la nettoyer dans tous les angles, et de libérer les esprits qui y sont coincés pour les emmener vers des sphères de lumières. Dites à votre mère : va en paix vers dieu/la lumière.
    Bien à vous, Florence, une âme créative

  • #136

    Rivière (lundi, 06 septembre 2021 21:42)

    Bonjour,
    Ma mère est décédé il y a déjà plus de 10 ans, mais on me dit qu'elle est toujours là pour,qu'elle erre dans la maison
    J'aimerais savoir comment faire pour laisser partir L'âme de ma mère décédé reposer en paix
    Merci

  • #135

    Florence, une âme créative (mardi, 08 juin 2021 15:24)

    Chère Florence,
    J'entends que c'est presque insurmontable pour vous et j'imagine à peine la solitude dans laquelle vous vous trouvez. Deux mois, cela ne fait pas très longtemps, même si cela parait être une éternité pour vous. Il faut du temps pour passer à autre chose, pour regarder avec une infime tendresse et reconnaissance toutes les belles choses que vous avez partagé avec votre mari. Laissez-vous accompagner par un professionnel. Il vous aidera à prendre le recul nécessaire pour retrouver le goût à la vie. Avec une thérapeute Gestaltiste nous proposons des ateliers en individuel "Parenthèse de vie" https://www.uneamecreative.com/ateliers/. Je crois que nous pouvons vous apporter notre aide dans cette épreuve.
    Je suis de tout cœur avec vous,
    Florence, une âme créative

  • #134

    Florence (mardi, 08 juin 2021 15:08)

    J'ai perdu mon mari il y a deux mois apres 49 ans de marriage. Nous vivions l'un pour l'autre n'ayant pas eu la chance d'avoir d'enfant. Je ne peux me remettre de son deces. C'est tres tres dur pour moi.

  • #133

    Florence, une âme créative (mardi, 08 juin 2021 09:47)

    Bonjour Sophie,
    Je travaille en étroite collaboration avec une thérapeute Gestaltiste qui peut aider. Le mieux c'est de me contacter au 06 25 41 10 79 pour en parler. Avant tout il faut voir avec votre amie si elle souhaite se laisser accompagner par un professionnel dans cette tragédie.
    Toutes mes pensées sont avec elle,
    Florence, une âme créative

  • #132

    Sophie (lundi, 07 juin 2021 20:59)

    Bonjour je viens de lire cet article avec beaucoup d'intérêt j'ai une amie qui a perdu son enfant avant-hier . Il avait 4 ans et s'est noyé dans une piscine. Jecpense que pense que vous pourriez lui pourriez lui être d'une grande utilité comment puis-je procéder.
    Cordialement

  • #131

    Florence, une âme créative (mercredi, 28 avril 2021 14:00)

    Chère Marie,
    C'est terrible de perdre son enfant par le suicide. Je n'ose imaginer votre peine et votre chagrin, vos regrets et peut-être votre sentiment de culpabilité. Je dis bien votre sentiment de culpabilité, et non pas votre culpabilité. Car vous n'êtes pas coupable. Chaque être humain réagit avec ses capacités du moment. Après coup il est toujours facile de dire "si j'avais fait ceci ou cela". Mais sur le moment ce n'est tout simplement pas possible. Cela ne sert à rien de revenir sans cesse en arrière, seulement à raviver la douleur en se clouant soi-même au pilori. Chère Marie, je vous demande de vous regarder avec un regard compatissant, sans jugement et avec beaucoup de bienveillance. Ne tombez ni dans la pitié, ni dans l'auto-punition. Je vous demande de vous pardonner. C'est ce qu'il y a de plus difficile à faire : se pardonner. Pourtant je suis convaincue que vous en êtes capable. Laissez-vous accompagner sur ce chemin par un thérapeute. Ne restez pas seule avec votre chagrin. Il pourra vous guider et soutenir et surtout vous allez pouvoir laisser partir votre fils par cet acte courageux qu'est le pardon de soi et des autres.
    Je suis de tout cœur avec vous,
    Florence, une âme créative

  • #130

    Marie (mercredi, 28 avril 2021 08:37)

    Cela fait 14 ans que mon fils de 21 ans est décédé je n arrive pas à le laisser partir mon chagrin est immense il me manque terriblement comment puis-je accepter ce suicide merci de votre réponse

  • #129

    Florence, une âme créative (mardi, 30 mars 2021 21:38)

    Chère Nani,
    J'entends comme une révolte dans votre refus d'accepter le décès de votre mère. Et une punition que vous vous infligez. Sachez que vous avez toutes les ressources nécessaires à l'intérieur de vous même pour voler de vos propres ailes. Ne les coupez pas en vous punissant. Faites un album photos avec des beaux souvenirs de votre mère et ajoutez des textes qui viennent de votre cœur en toute sincérité. Laissez votre créativité s'exprimer dans ce travail pour lui rendre un dernier hommage. Accueillez vos émotions en toute simplicité, vivez les et laissez les partir sans les retenir. Vous vous sentirez bien mieux après.
    Je suis de tout cœur avec vous,
    Florence, une âme créative

  • #128

    Florence, une âme créative (mardi, 30 mars 2021 21:17)

    Chère Tati,
    Ce n'est pas toujours facile d'exprimer son amour en actes et en mots. Vous venez de le vivre. Mais pour autant ne vous flagellez pas. Essayez de comprendre ce qui vous a poussé d'agir ainsi. Je vous demande d'avoir le courage de regarder ce qui s'est vraiment passé dans la relation avec votre mère, sans aucun jugement. Et dans un deuxième temps je vous demande de vous pardonner. Cela va vous permettre de grandir et de ne plus répéter le même schéma avec quelqu'un d'autre. Surtout, faites vous accompagner par un professionnel de la relation d'aide sur ce chemin de réparation.
    Je suis de tout cœur avec vous,
    Florence, une âme créative

  • #127

    Nani (mardi, 30 mars 2021 18:41)

    Je n'accepte pas le décès de ma mère, elle me manque horriblement nous étions fusionnelle
    Aujourd'hui quand je pense à elle, je me souviens que les mauvais moment passé ensemble

  • #126

    Tati (mardi, 30 mars 2021 18:32)

    Depuis le décès de ma mère, je vis que dans les remords et les regrets , pourquoi je me suis mal comportée avec elle ? Mais pourtant je l'aimais

  • #125

    Florence, une âme créative (mercredi, 17 mars 2021 21:33)

    Bonjour Miguel Angela,
    C'est normal que vous souffriez. Votre père vient de vous quitter. Accueillez cette souffrance, vivez-là pleinement pendant deux à trois semaines. Il est nécessaire d'avoir du temps pour faire le deuil. Mais par la suite, ne vous accrochez pas à elle. Puisez en vous la force de continuer votre chemin sans lui. Vous en êtes capable. La souffrance peut être un tremplin pour se découvrir autrement, découvrir ses forces et ses qualités. Aidez-vous de cette souffrance pour renaître tel le phœnix et laisser partir votre père en étant en paix avez-vous-même.
    Je suis de tout cœur avec vous,
    Florence, une âme créative

  • #124

    miguel angela (mardi, 16 mars 2021 23:21)

    Demain une messe du 7ème jour pour mon papa défunt Comment puis-je lui dire un dernier Adieu sans souffrir .Si je souffre de son absence il ne pourras pas être en paix?
    je souhaiterai tout savoir
    Merci

  • #123

    Florence, une âme créative (lundi, 15 février 2021 14:21)

    Chère Ninie,
    Je crois que le meilleur service que vous pouvez rendre à votre mère c'est de prendre la responsabilité de votre propre vie sans dépendre d'elle. Ne vous laissez pas consumer par des espoirs d'un éventuel dialogue avec votre mère défunte. Laissez-la continuer sonchemin sans entraves et prenez soin de vous. J'entends que c'est très difficile et c'est pour cette raison qu'il est important de vous laisser aider par un professionnel de la relation d'aide. Faites le pour votre maman.
    Je suis de tout cœur avec vous,
    Florence , une âme créative

  • #122

    Ninie (dimanche, 14 février 2021 23:19)

    Bonjour, j'ai perdu ma maman en décembre 2020, et j'ai contacté une médium qui fait du contact défunt, très peu de temps après sa mort. Pensez-vous que ce soit mauvais pour son âme ? Elle a capté des messages qui ressemblaient vraiment à ma maman. J'ai voulu recommencer mais la médium a dit qu'il fallait attendre car elle avait un travail à faire là-haut, mais j'ai vraiment envie de le refaire, ce qui est égoïste j'imagine car je l'empêche sûrement de rejoindre la lumière. Pensez-vous que ce soit vraiment une mauvaise chose de contacter les défunts ? Ça nous fait tellement de bien pourtant de recevoir des messages�. Par avance, merci pour votre réponse.

  • #121

    Minichello (samedi, 13 février 2021 08:52)

    Dur de laisser partir ma maman

  • #120

    Florence, une âme créative (lundi, 01 février 2021 14:17)

    Chère Nana,
    Identifiez ce qui vous submerge quand vous parlez de lui : le manque, l'injustice, l'incompréhension, la colère, la tristesse, la peur, la douleur, la honte, les regrets, … Isolez cette émotion, accueillez-la et autorisez-vous à la vivre de façon très consciente, même si cela fait mal. Regardez-la en face. Cela vous donnera la force nécessaire pour puiser dans vos propres resources que vous ignorez et d'entamer le travail de guérison. Surtout, laissez-vous accompagner par un professionnel de l'accompagnement, ce sera bien plus facile.
    Je suis de tout cœur avec vous, Florence, une âme créative

  • #119

    Nana (dimanche, 31 janvier 2021 07:59)

    Bonjour Florence
    Je suis hanté par le souvenir de mon frère décédé il y a quelques moi,tous me ramène a lui,il es constamment dans ma tête et je ne peux toujours pas en parler sans pleurer

  • #118

    Florence, une âme créative (mercredi, 27 janvier 2021 22:23)

    Chère Myriam,
    Faites-vous accompagner par un professionnel de la relation d'aide. Ce qui vous arrive est terrible et il me semble difficile de s'en sortir tout seul. Mais vous avez déjà fait le premier pas et je vous en félicite. Vous êtes consciente de votre difficulté de laisser partir vos parents et vous souhaitez sincèrement y parvenir. Je peux vous indiquer des thérapeutes que j'estime énormément pour la qualité de leur accompagnement.
    Je suis de tout cœur avec vous,
    Florence, une âme créative

  • #117

    myriam.materne@gmail.com (mercredi, 27 janvier 2021 14:00)

    Bonjour, je suis fille unique et j'ai perdu mes parents sur 15 jours. Il y a 3 mois. Nous étions très proches. Je ne sais pas couper le cordon . Je les sens s'éloigner et ne sais pas les laisser partir. Comment faire ? Merci pour votre aide.

  • #116

    Florence, une âme créative (vendredi, 08 janvier 2021 10:50)

    Chère Aurélie,
    Nos animaux font réellement partie de la famille et le chagrin que l'on éprouve à leur départ est tout aussi réel. Bien évidemment qu'ils laissent un immense vide dans nos vies. Votre chien vous a offert cet amour indéfectible que seul un chien peut donner et vous le lui avez bien rendu. Aujourd'hui je vous invite de ne pas vous laisser envahir par le vide de son absence, mais par tous ces moments partagés dans la complicité et la félicité avec votre compagnon à quatre pattes. Faites vos adieux dans la gratitude. Regardez le verre un moitié plein avec toutes ces belles choses qu'il vous a apporté. Vous verrez que la vie va remplir ce verre de nouveau avec de la joie et du bonheur et votre fidèle compagnon pourra gambader joyeusement dans d'autres sphères.
    Je suis de tout cœur avec vous,
    Florence, une âme créative

  • #115

    Aurélie (jeudi, 07 janvier 2021 23:18)

    Bonjour,

    Merci pour votre texte très joli, qui permet de voir le décès différemment.
    J'ai dû laisser partir mon chien, mon bébé, un menbre de la famille à part entière.
    Mais je souffre tellement de me dire que je ne le verrai plus et ne croiserai plus son regard, que cela est difficile pour moi de penser positivement encore.
    Est ce que cela empêche son âme de partir sereinement ?

    Je vous remercie énormément de votre réponse.

  • #114

    Florence, une âme créative (mercredi, 30 décembre 2020 00:12)

    Chère Teresa,
    Laissez-vous le temps de vivre votre chagrin, d'accepter la perte de l'homme que vous aimez et d'accueillir votre peine. Mais n'oubliez pas de vous faire confiance, de croire en vous et de puiser dans la force qui réside en vous. Vous êtes capable de vous reconstruire sans lui, grâce à toutes les belles choses vécues ensemble. Faites vous ce cadeau, vous le méritez. Laissez-vous accompagner par un professionnel de la relation d'aide pour vous épauler dans ce moment si difficile.
    Je suis de tout cœur avec vous,
    Florence, une âme créative

  • #113

    Teresa (mardi, 29 décembre 2020 15:41)

    J ai perdu l homme que j aimais. Cela fera 2mois je n arrive pas en m en remettre

  • #112

    Florence, une âme créative (mercredi, 16 décembre 2020 17:56)

    Chère Cascino,
    Je ne peux rien vous dire sur l'au-delà. Le seul conseil que je peux vous donner c'est de vivre votre vie en toute conscience ici sur terre et tout le reste ira mieux.
    Je suis de tout cœur avec vous,
    Florence, une âme créative

  • #111

    Cascino (mercredi, 16 décembre 2020 10:02)

    Bonjour j ai perdu homme de ma vie. J aimerai en savoir plus. L eau delà merci

  • #110

    Florence, une âme créative (samedi, 12 décembre 2020 11:48)

    Chère famille en deuil,
    Ce qui est arrivé est terrible pour tous, pour vous comme pour sa veuve et ses trois enfants. Je ne peux m'imaginer la souffrance que chacun de vous est en train de vivre. Le sentiment d'impuissance de ne pas pu avoir aider votre fils, de n'avoir pas vu sa détresse, votre colère peut-être vis à vis de votre belle-fille. Mais ne vous trompez pas de cible. Dans un mariage chacun est libre et a le droit de se séparer si ce n'est plus possible pour lui de continuer avec l'autre. Et il faut du courage pour prendre cette décision. Ne rejetez pas le faute sur elle. Vous ne connaissez pas l'intimité de leur vie de couple et de leur vie de famille. Elle-même et sa fille vont devoir gérer un sentiment de culpabilité énorme et il ne sert a rien de mettre de l'huile sur le feu.
    Je crois qu'il est important de pardonner, dans un premier temps à votre belle-fille et votre petite fille, et dans un deuxième temps à vous-même, de n'avoir pas su voir venir le drame, de ne pas avoir pu faire ce qu'il fallait pour l'aider. Ce que je vous demande est très difficile, je le sais, mais cela vous permettra d'accueillir votre propre culpabilité afin de pouvoir entamer le processus du pardon et de laisser ainsi partir votre fils en paix.
    Faites-vous accompagner par un professionnel de la relation d'aide, d'un thérapeute sur ce chemin de la guérison de vos blessures pour vous libérer, et libérer votre enfant.
    Je suis de tout cœur avec vous,
    Florence, une âme créative

  • #109

    Espo47 (jeudi, 10 décembre 2020)

    Mon fils de 46 ans a mis fin à ses jours par arme à feu le 18 novembre dernier. Toute la famille est sous le choc, il laisse une veuve et 3 enfants. En creusant un peu, on a compris que sa femme voulait divorcer. Il ne voulait pas, et sa femme et sa fille l'ont harcelé au tėlėphone jusqu'au matin de sa mort pour qu'il signe la demande de divorce. Il a préféré mourir car pour lui cette situation devenait intenable. Nous ses parents, son frère et sa soeur sommes dans un grand désarroi. Son âme en souffrance semble se manifester par des signes bizarres, et nous ne savons pas comment l'aider à partir enfin en paix. Aidez-nous par vos conseils ! Merci.

  • #108

    Florence, une âme créative (lundi, 07 décembre 2020 14:43)

    Chère Patricia,
    C'est terrible et je ressens votre souffrance. Il faut du temps pour passer un tel traumatisme. Vous avez pris une belle initiative avec les bougies et c'est courageux de votre part de vouloir laisser partir votre fille. En tant que maman il va falloir couper le cordon une deuxième fois pour qu'elle puisse continuer son chemin. Vous en êtes capable. Mais s'il vous plaît, faites-vous accompagner par un praticien de la relation d'aide ou d'un thérapeute. Ce sera plus facile en partageant sa peine et ses difficultés avec une personne neutre et bienveillante, qui sera en même temps un guide pour vous dans ce moment difficile.
    Je suis de tout cœur avec vous,
    Florence, une âme créative

  • #107

    Baudry Patricia (lundi, 07 décembre 2020 12:57)

    Voilà j'ai perdu ma fille Kathy dans un accident de voiture en 2020 et j'en souffre énormément mes voilà depuis le 19 novembre j'allume des bougies blanche chauf plat pendant 40jour qui fera donc jusqu'au 29 décembre pour quel puisse parti ma fille chérie

  • #106

    Florence, une âme créative (lundi, 07 décembre 2020 11:44)

    Cher Grondin,
    C'est difficile de venir en aide à quelqu'un qui ne le souhaite pas. Il faut que la demande émane de votre amie. C'est à ce moment-là seulement que vous pouvez l'aider. On ne fait pas boire un âne qui n'a pas soif. Mais il est important de rester à ses côtés, qu'elle sache qu'elle est entourée de personnes bienveillantes. Le moment venu, peut-être pouvez-vous, avec des amis et de la famille, lui offrir un mini-stage de développement personnel, pour qu'elle puisse prendre un temps de recul et de réflexion.
    Je suis de tout cœur avec vous, votre amie et son fils,
    Florence, une âme créative

  • #105

    Florence, une âme créative (lundi, 07 décembre 2020 11:34)

    Chère Mauricette,
    C'est dur de perdre son fils et je n'ose imaginer votre peine. Ce n'est pas dans l'ordre des choses. Mais pourtant, il va vous falloir contacter la force qui habite chacun de nous pour dépasser votre chagrin. Vous avez déjà fait le premier en lançant un appel à l'aide. Faites maintenant le deuxième et laissez-vous accompagner par un professionnel de la thérapie. Il vous aidera sur le chemin de l'acceptation pour laisser partir votre fils en paix.
    Je suis de tout cœur avec vous,
    Florence, une âme créative

  • #104

    GRONDIN (lundi, 07 décembre 2020 08:29)

    Bonjour, je veux venir en aide à une amie, son père est dcd d'un cancer.
    Elle reste accrocher à son père, et je vois qu'elle ne partage pas vraiment de chose avec son fils. Comment l'expliquer de laisser partir son père? Et que enfin elle puisse avancer dans la vie avec son fils de 3 ans .

  • #103

    Mauricette (dimanche, 06 décembre 2020 23:06)

    Bonjour, mon petit fils est parti il y a 13 mois et je j'admets pas qu' il ne reviendra plus, on me dit que je dois le laisser partir mais je n'y arrive pas
    Merci pour votre aide

  • #102

    Florence, une âme créative (dimanche, 06 décembre 2020 18:43)

    Chère Nana,
    Pensez à toutes les belles choses que vous avec vécues ensemble avec gratitude et joie. Quel privilège d'avoir eu une si belle relation avec votre frère. Ne l'emprisonnez pas avec des regrets dans votre tête. A chaque fois que vous pensez à lui, remerciez-le pour ces bons moments partagés, dites-lui qu'ils vous ont rendu plus forte. Vous êtes désormais en capacité d'avancer dans votre vie en prenant appui sur ce socle solide qu'il a contribué à construire avec vous.
    Je suis de tout cœur avec vous,
    Florence, une âme créative

  • #101

    Nana (samedi, 05 décembre 2020 21:49)

    Bonsoir,j'ai perdu mon frère il y a quelques mois et je n'arrive pas à accepter, j'aimerais sentir sa présence mais rien n'y fait il est dans ma tête constamment et je n'arrive pas à avancer dans ma vie,que faire ?

  • #100

    Florence, une âme créative (vendredi, 04 décembre 2020 15:04)

    Cher Mbala,
    J'entends votre peine de ne pas avoir pu dire adieu à votre mère. Pourquoi ne pas organiser une cérémonie avec quelques ami(e)s intimes et la famille de cœur de votre mère pour évoquer des souvenirs heureux, chanter et danser en son honneur et lui dire adieu dans l'apaisement. de ce moment partagé. Ne la retenez pas en voulant absolument entrer en contact avec elle, mais donnez-lui votre bénédiction pour partir en paix.
    Je suis de tout cœur avec vous,
    Florence, une âme créative

  • #99

    Mbala (jeudi, 03 décembre 2020 22:57)

    Bonjour, ma mère est décédé le vendredi 30 octobre 2020 d'un arrêt cardiaque en bas de chez elle, les pompiers n essayer de la réanimer, son cœur est reparti mais le cerveau ne repondé plus. Après le cœur a lâcher et elle est morte, je n'ai pas pu l'avoir car je vis à Bordeaux et elle en région parisienne. Je suis arrivé le samedi, mais elle était déjà dans le cercueil et ils ont fermé le cercueil. Cela est très très difficile, personne ne s'attendé à sa, le jours de son enterrement je n'ai pas réussi à lui dire à dieu. Je sais qu'elle est décédé mais une autre partie de moi ne veut pas y croire.Depuis son décès, elle met apparu, 2 fois en rêves, mais elle ne me dit rien. J'aimerai tellement rentré en contact avec elle..

  • #98

    Florence, une âme créative (lundi, 09 novembre 2020 14:42)

    Cher Monsieur Brosset,
    Restez bien ancré dans votre corps pour aller de l'avant, et restez toujours proche de votre fils qui lui aussi traverse une période difficile. Parlez-lui à cœur ouvert de votre chagrin et de vos difficultés avec votre belle famille, qui elle a perdu une fille et souffre également. Partagez votre ressenti, rien d'autre. Chacun réagit différemment à la perte d'un être cher, chacun le vit différemment. Souvent on ne comprend pas la réaction des autres, souvent aussi on les interprète. Le mieux, si c'est possible pour vous, est de partager votre ressenti et votre incompréhension suite à leur comportement avec votre belle famille, sans aucun jugement, ni aucune accusation.
    Je suis de tout cœur avec vous,
    Florence, une âme créative

  • #97

    Brosset (dimanche, 08 novembre 2020 16:06)

    bonjour, suite au décès de mon épouse, du 7 Juillet 2019 , d un cancer , j e l ai accompagné à la maison, avec infirmière,admr , mon fils avec moi, mais la famille du côté de mon épouse, à mal accepter, car il y avait plus d en prise sur elle, mais sur mon fils, et j ai mal accepter plusieurs choses venant de leur par, j avance mais par moment ces pas facile,je doit , je vais y arriver, bi, tous sa a 50ans. bien cordialement.

  • #96

    patricia petat (mercredi, 05 août 2020 14:55)

    j ais perdu l homme que j aimais le plus au monde il est decede il y a 5 mois et j en suis devastee

  • #95

    Florence, une âme créative (dimanche, 02 août 2020 14:05)

    Chers âmes en peine,
    Je ne vais pas pouvoir répondre à vos messages jusqu'à début septembre.
    Je vous souhaite à toutes un bel été,
    Florence, une âme créative

  • #94

    Florence, une âme créative (dimanche, 02 août 2020 14:01)

    Chère Lena,
    Maintenant que votre maman est partie il y a un grand vide. Vous n'allez pas pouvoir vivre comme avant, elle n'est plus là. C'est difficile, je l'entends et je le comprends. N'essayez pas de recréer le passé, c'est du passé, mais mettez vous à l'œuvre pour créer votre présent et votre futur avec toutes les belles choses qui sont en vous grâce à votre maman. Laissez-vous accompagner par un professionnel de la relation d'aide. Il pourra vous aider à dépasser ce cap. Toute seule, c'est trop difficile. Et pourquoi ne pas vous investir dans une association bénévole pour rencontrer d'autres personnes ? Cela vous permettra de vous ouvrir au monde et aux autres.
    Je suis de tout cœur avec vous,
    Florence, une âme créative

  • #93

    Lena (vendredi, 31 juillet 2020 18:34)

    Bonjour. Je suis très triste. Là vie est très dure à vivre. Plus de vie. Ma maman est partit le 17 juin. Cela m'a vraiment choquer. Elle me manque terriblement. On était toujours ensemble. Je vivais avec maman 24h.sur 24.le matin elle a été pour un rdv. Médicale. Et l'après midi elle est décédé. Jamais je n'arriverais à continuer à vivre comme avant. Comment faire. Merci de me repondre��

  • #92

    Florence, une âme créative (lundi, 27 juillet 2020 12:39)

    Chère Patricia,
    Il est tout à fait normal que vous éprouvez beaucoup de peine en ce moment. Il vient de vous quitter en mars. C'est toute votre vie qui a été chamboulée. Laissez partir quelqu'un ce n'est pas de le rayer de sa mémoire. Au contraire, gardez en mémoire toutes ces belles années vécues ensemble, mais sans regrets, sans vous accrocher à ces souvenirs pour survivre. Soyez pleine de gratitude pour avoir pu vivre une si belle histoire d'amour, gratitude pour vous-même et pour votre mari. Que ces belles années soient le terreau pour les années à venir. Tout cet amour que vous avez partagé est ancré en vous. C'est cet amour qui va vous permettre aujourd'hui de dépasser votre douleur, votre solitude pour vous relever et rayonner à nouveau.
    Je suis de tout cœur avec vous,
    Florence, une âme créative

  • #91

    Patricia r-h (samedi, 25 juillet 2020 17:33)

    Bonjour
    Mon mari est décédé en mars d une crise cardiaque foudroyante il avait 62 ans
    Il est mort en 5 minutes à peine juste pour moi le temps de mettre mes chaussures et prendre mon Sac
    Nous étions mariés depuis 41 ans on s aimait toujours autant
    J ai énormément de mal à accepter . Je sais que je dois et que je vais laisser partir son âme mais est ce que cela veux dire ne plus pleurer son corps physique ne plus penser à lui ? Merci pour votre aide je suis perdue

  • #90

    Florence, une âme créative (mardi, 14 juillet 2020 10:42)

    Cher Guillaume,
    Il est tout à fait normal que vous ayez du chagrin. Accordez-vous ce temps de détresse profonde pour faire votre au-revoir avec votre papa. Il a été accompagné par vous jusqu'à son dernier battement de cœur, il a été entouré de votre amour. Quel apaisement pour lui de sentir cet amour, quel beau départ avec tout cet amour qui l'entoure. Gardez en vous cet amour et laissez votre chagrin partir après votre période de deuil, d'ici quelques semaines. Le chagrin enferme et aveugle. Il vous empêche de voir et accueillir les cadeaux de la vie, qui sont aussi une manifestation de la présence bienveillante de votre papa auprès de vous.
    Je suis de tout cœur avec vous,
    Florence, une âme créative

  • #89

    Guillaume (dimanche, 12 juillet 2020 01:47)

    Bonjour,

    Je viens de perdre mon papa, des suite d'une greffe de cœur qui ne s'est pas passé comme il aurait fallu. Complications sur complications..... Le choc septique du a tout ce qu'il a enduré a eu raison de lui. Je l'ai accompagné jusqu'au dernier battement de son nouveau coeur, si injustement gaché. Mon papa avait 51 ans, j'en ai 26. Je savais que mon papa ne serait pas éternel... Mais le perdre si jeune ne laisse dans un désarroi total. J'aimerais sentir sa présence à mes cotés, savoir qu'il est bien, apaisé et qu'il veille sur nous me permettrait d'avancer. J'attends désespérément un signe de lui... Il nous a quitté ce 2 juillet, et depuis je n'ai goût a rien.... Il me manque terriblement.

  • #88

    Florence, une âme créative (jeudi, 02 juillet 2020 09:28)

    Chère Laurence,
    J'entends votre chagrin immense et la perte terrible que représente pour vous le décès de votre grand-père. Posez vous en silence, pourquoi pas dans une église, que vous soyez croyante ou pas. Entrez en vous et demandez-vous pourquoi votre grand-père laisse un tel vide en vous avec son départ. Essayez d'être honnête avec vous-même et accueillez votre vulnérabilité avec beaucoup de bienveillance. C'est à partir de ce point que vous allez pouvoir vous reconstruire, peut-être avec l'aide d'un professionnel de l'accompagnement.
    Je suis de tout cœur avec vous,
    Florence, une âme créative