Les trois amis

Avoir la parole impeccable

Voici un texte de Socrate qui illustre à merveille ce premier accord toltèque


Socrate avait, dans la Grèce antique, une haute opinion de la sagesse.

Quelqu’un vint un jour trouver le grand philosophe et lui dit :

  • Sais-tu ce que je viens d’apprendre sur ton ami ?

Un instant, répondit Socrate, avant que tu me racontes cette histoire, j'aimerais te faire passer un test, celui des 3 amis !

  • Voilà, avant de raconter toutes sortes de choses, il est bon de prendre le temps de filtrer ce que nous avons à dire à travers 3 passoires ou tamis : en premier as-tu vérifié si ce que tu as à me dire est vrai ?
  • Non, j’en ai simplement entendu parler !
  • Tu ne sais donc pas si c’est la vérité ?
    Alors voyons en second si  ce que tu as à me dire est bon, vas-tu m’apprendre quelque chose de bien sur mon ami ?
  • Ah non, au contraire !
  • Alors passons au  troisième tamis, celui de l’utilité : est-ce utile que je saches ce que tu as à me dire sur mon ami ?
  • Non pas vraiment !
  • Alors, conclut Socrate, si ce que tu as à me dire n’est ni vrai, ni bien, ni utile, pourquoi vouloir me le raconter ?

Les quatre accords toltèques - Don Miguel Ruiz

Écrire commentaire

Commentaires: 0